Namur Saad avait dérobé 600 € à Abdelrahim, lui aussi SDF

Âgé de 47 ans, Abdelrahim a déjà passé de nombreuses années en prison. Il fait d’ailleurs ce lundi opposition à un jugement le condamnant à 4 ans de prison pour séquestration, tentative d’extorsion et coups et blessures. Lorsqu’il en sort en 2016, il vit dans la rue et met de l’argent de côté pour tenter de s’en sortir. Une fois par mois, il va passer une nuit dans un hôtel de Rhisnes. Il se prend de pitié pour Saad, un jeune SDF et lui propose de partager une nuit avec lui. Quand Abdelrahim se réveille le lendemain, Saad a disparu avec près de 600€ et une bonne partie de ses effets personnels.

Quelques semaines plus tard, les deux hommes se recontactent et Saad annonce vouloir rembourser la somme volée. Il donne rendez-vous à Abdelrahim dans un appartement. Une fois sur place, le prévenu se rend compte que le jeune homme le mène en bateau et qu’il n’a pas de quoi le payer. Abdelrahim voit rouge. Il menace Saad de le lancer par la fenêtre ("Tu vas faire le grand plongeon"), le frappe, lui fait peur avec une paire de ciseaux et un spray au poivre afin de récupérer son argent. Pour couronner le tout, il filme la scène et la poste sur Facebook.

L’avocat du prévenu explique que tout ce que voulait son client, c’était récupérer son argent et faire peur à celui qui l’avait volé. "Il vient d’être papa et n’a pas encore vu sa fille qu’il voudrait reconnaître. Je demande pour lui une peine de travail".

Pour le parquet, la séquestration n’est pas établie. Le prévenu n’ayant plus droit au sursis, une peine de 3 ans ferme est demandée. Jugement le 30 septembre.