Le 29 janvier 2020 vers 16h , alors qu’il venait d’aller boire un verre à Namur, un homme s’est masturbé dans un train à hauteur de Jemeppe-sur-Sambre, devant 3 jeunes filles, dont une mineure de plus de 16 ans.

Lors de l'audience du 17 juin, le prévenu déclarait : "J'ai cédé à une pulsion, je n'ai pas su me retenir cette fois-ci." Les jeunes filles présentes ont noté le manège de l'homme né en 1970, qui se masturbait en les regardant, à peine caché par son sac à dos. L'une d'elles a été prévenir l'accompagnateur en faisant semblant d'aller aux toilettes et elles ont pu prendre en photo du véhicule de l'homme quand il est descendu du train. Toutes restent marquées par le regard de l'auteur. La plus jeune n'ose depuis plus prendre le train.

Le parquet de Namur réclamait une peine ferme de 2 ans et relève les antécédents du prévenu, déjà condamné en 1997 à une peine de 15 ans pour viol, et en 2015 à une peine de travail pour attentats à la pudeur. Et soulignait que les psychiatres qui se sont penchés sur son cas estiment le risque de récidive comme élevé.

Ce jeudi, l'homme a été condamné à 18 mois de prison.