Namur Leur premier braquage, Logan et Roman l'ont donc commis alors qu'ils avaient 18 ans, le 16 juin 2018 au Night and Day de Eghezée. Logan, dont les parents ont consacré leur vie à la justice, elle comme greffière et lui comme policier, menait la danse. Il avait une arme et conduisait ce jour-là la Renault de sa mère. Les deux complices, cagoulés, ont fait irruption dans le magasin de nuit, vers 1 h du matin, au moment où deux clients sortaient. Logan a brandi son arme...dont est tombée une munition. Ils ont empoché le tiroir-caisse qui contenait 415€ avant de prendre la fuite, non sans avoir au préalable emporté une bouteille de Jack Daniel's au miel et 3 paquets de cigarettes.

« Je ne sais pas ce qui m'a pris, j'étais saoul », confie Logan. Roman, confie pour sa part qu'il venait de perdre son travail. Ce dernier comparaît détenu car sur les 12 conditions de sa liberté conditionnelle il n'en a respecté qu'une.

Pour le substitut Samain, qui requiert 2 ans de prison à l'encontre de chacun des prévenus, les faits sont graves, de par leur extrême violence, mais aussi par le sang-froid dont on voit fait preuve les deux jeunes sur les images de vidéosurveillance, qui ont permis de les interpeller, en conjonction avec les écoutes téléphoniques.

Pour l'avocat de Logan, qui demande une peine de travail pour son client, ce braquage, c'est une erreur de jeunesse. « C'est incompréhensible et extrêmement grave. C'était pour lui une période sombre, il devait faire face au décès d'un proche, à une rupture, au décrochage scolaire, il s'est mis à boire et à traîner. » Me Somers, le conseil de Roman, demande également une peine de travail pour son client.

Jugement le 13 juin