Les personnes âgées sont des cibles faciles pour les hommes sans scrupule. On en a encore eu la confirmation fin décembre au tribunal correctionnel de Namur. Deux individus, âgés d'une petite trentaine d'années, étaient poursuivis pour des faits de vol commis en 2019 et 2020 dans les régions de Namur, Huy et Nivelles.

Tous deux travaillaient pour une société active dans la distribution de produits et de services. Ils étaient amenés à faire du porte à porte pour proposer des contrats en matière d'énergie ou de télécom. Ils en ont profité pour voler ces personnes vulnérables. Plusieurs cartes bancaires et leurs codes ont été volés. Des retraits ont été effectués pour des montants de quelques centaines d'euros, parfois plus. Tous deux étaient en aveux pour quatre faits. « J’avais de gros problèmes de jeux et je sortais beaucoup », indiquait l’un des deux prévenus. « On faisait beaucoup la fête », confirmait son acolyte.

Un autre vol de carte bancaire, plus violent celui-là, aurait eu lieu à Namur. Les deux prévenus auraient fait une clé de bras à un homme de 90 ans, exigeant sa carte et son code. « Non. Sa carte était sur la table et son code était noté sur un bout de papier », précisait l'auteur du vol qui dit avoir été rejoint par son supérieur alors qu'il allait quitter la maison.

Enfin, à Huy, ce même voleur a subtilisé des bijoux à une dame âgée, toujours dans les mêmes circonstances. « Monsieur est venu proposer des contrats. Il a discuté d'antiquités avec ma cliente car c'était une passion commune. Il est monté seul à l'étage pour examiner des objets. Il est reparti avec une chaîne »,  indiquait l'avocate de la victime.

Ce vendredi, les deux hommes ont été condamnés à une peine de 3 ans assortie d'un sursis probatoire pour ce qui excède la détention préventive effectée et, pour l'autre, à une peine de travail de 300 heures.