Les esprits se sont échauffés dans un fast-food de Gembloux le 9 juillet 2018. C’est avec désarroi et colère que Michaël (prénom d’emprunt), a constaté que le serveur du drive-in s’était trompé dans la boisson servie à sa compagne. Des insultes racistes auraient fusé. Ce que confirment le serveur, victime, et le patron de celui-ci.

"Ils mentent tous les deux", affirmait le 15 février celui qui est prévenu d’insultes à caractère raciste dans un lieu public et d’incitation à la haine.

Le parquet de Namur réclamait une peine de 8 mois de prison et 200 euros d’amende à son encontre et soulignait son absence de prise de conscience de l’inadéquation de son comportement. Le prévenu réplique : "Je m’en voudrais vraiment si j’avais tenu des propos racistes. Je trouve cela dommage de s’embrouiller ainsi pour une boisson."

Le prévenu était présent ce lundi pour entendre le jugement : une peine de prison de 6 mois et une amende de 200 euros.