Des clients du magasin de Saint-Servais sont indignés: certains ont offert des masques en tissu aux employés, mais ils ne peuvent pas les porter

C'est la grogne parmi les habitués de l'Intermarché de Saint-Servais. Il faut dire que pour les habitants du quartier, le supermarché est un commerce de proximité et que les employés sont des têtes qu'ils connaissent bien. Dans un mouvement solidaire et altruiste, certains leur ont d'ailleurs cousu des masques maison. Et ne comprennent pas pourquoi leur hiérarchie leur interdit de les porter.

Puisqu'il s'agit d'un magasin franchisé, les attaques envers le gérant se multiplient sur Facebook. "Quand on demande aux employés pourquoi ils ne portent pas le masque, ils nous répondent que leur patron leur interdit, qu'ils soient employés, intérimaires ou étudiants", s’indigne une habituée, convaincue que le port du masque permet au moins une protection partielle dans les deux sens. UN appel au boycott du magasin est même lancé.

Ils sont plusieurs à nous avoir contacté depuis plusieurs jours et à avoir lancé un appel sur Facebook afin que les clients écrivent au gérant pour le sensibiliser. Ce dernier n'a pas souhaité nous répondre directement, mais le responsable communication de la chaîne nous a expliqué la position d'Intermarché. "Les masques FFP2 sont réservés au personnel soignant qui n'en a pas assez. En ce qui concerne les autres masques, ils ne servent à rien si on n'est pas malade. on ne veut pas donner l'impression aux clients que notre personnel est malade", nous explique le porte-parole d'Intermarché Belgique qui dit se retrancher derrière les directives du SPF emploi.

"La directive donnée par le groupe Intermarché Belgique à ses adhérents (tous indépendants), est qu’il est déconseillé de faire usage de ces masques dans les magasins. Les adhérents indépendants, responsables de leurs magasins, ont la liberté de faire appliquer ces mesures comme tout bon chef d’entreprise, en fonction de leur situation", précise encore l'enseigne. C'est ainsi que, dans des supermarchés Intermarché d'autres régions, le port du masque est autorisé.

Précisons que, si le masque en tissu divise quant à son efficacité, le SPF emploi ne le déconseille pas de manière formelle. Il précise juste que "les masques faits maison en tissu ne sont pas des masques médicaux et n’offrent pas la même protection que les masques chirurgicaux".