Namur

Un groupe de travail avec des élus, des citoyens et des experts sera créé pour améliorer la partie de la déclaration de politique communale relative à l’environnement

L’ordre du jour du conseil communal de ce lundi propose une interpellation citoyenne de Sylvie Hody.

Celle-ci, à l’aide d’exemples concrets rencontrés dans d’autres communes, propose d’organiser un groupe de travail avec les élus de la majorité et de l’opposition plus des sambrevillois intéressés. “Le but est de peaufiner, approfondir et rendre plus productives les parties de votre déclaration de politique concernant la mobilité et le domaine public plus propre, l’environnement plus respecté, l’espace naturel valorisé, la biodiversité, le remplacement d’arbres, l’aménagement d’espaces verts“ explique-t-elle devant les membres du conseil.

Elle continue : “En terme de plantations, je vous félicite pour ce que vous avez déjà mis en place et vos prévisions en ce domaine. Je vous propose de réaliser une belle composition sur l’ensemble du territoire. Il faut continuer, planter beaucoup plus et réaliser une composition globale et complète. Vous avez le pouvoir de modifier et faire grandir vos objectifs. Nous avons toutes et tous un même but de lutter contre le réchauffement climatique . Il serait donc constructif d’unir nos forces et complémentarités“.

Carine Daffe (PS) répond au nom du collège et se veut directement affirmative. En bref, si elle ne répond pas point par point aux propositions de son interlocutrice, c’est parce que le Collège accède à la demande de créer un groupe de travail. Celui-ci comptera, outre un représentant de chaque groupe du conseil et deux membres du collège, des experts et des représentants des Sambrevillois intéressés par cette problématique. C’est dans ce groupe que seront étudiés tous les points soulevés par Madame Hody.