Namur Déjà condamné à 5 ans, il risque 3 ans en plus.

Condamné à 5 ans de prison pour des faits d’extrême violence, Zach a été libéré sous conditions début 2018. Une des conditions était d’arrêter de boire. Hélas, il a replongé.

Le 19 avril dernier, Zacharia s’en prend à sa sœur, lui reprochant de sortir avec Guillaume, un garçon connu en prison. Si la jeune fille déclare avoir reçu un coup de poing, lui reconnaît l’avoir empoignée par son t-shirt qui s’est déchiré, sa sœur, dans son élan, allant percuter un mur. Zach est aussi poursuivi pour harcèlement et menaces envers Guillaume, avec qui il souhaitait avoir une discussion.

Le 20 avril , notre grand costaud veut jouer les bons samaritains (un rôle qu’il adore !) et intervient dans une discussion animée. La police, voyant que Zacharia s’énerve, décide de l’embarquer. Au commissariat, il cause des dégâts à la cellule de garde à vue parce qu’il la juge inconfortable !

Puis, le 25 mai au soir, à la piscine de Salzinnes, il s’en prend gratuitement à un moniteur de plongée, policier de son état. "Tu cherches la bagarre ?" et le policier de répondre : "Calme-toi ! Tu es saoul et je suis flic…" Zach réagit en assénant une volée de coups de pied et de poing. Le policier le reconnaîtra à l’audience : "J’ai eu affaire à quelqu’un qui sait se battre !" Très à l’aise dans les sports de combat, le policier a dû utiliser toutes les ficelles du métier pour venir à bout de Zach…

Le Parquet requiert 3 ans. L’avocate de la défense suggère une peine de probation autonome. Zacharia conclut : "Si j’ai tant de problèmes, c’est parce que ma femme est retournée en Nouvelle-Calédonie avec ma fille. C’est dur de regarder sa fille grandir uniquement grâce à Skipe !" Jugement le 21 janvier.

R. Tom