Namur La ville possède entre autres deux halls omni-sports dont celui de Laneffe qui va rouvrir ses portes après une rénovation totale.

Walcourt, jolie petite ville toute proche des Lacs de l’Eau d’Heure met une série d’infrastructures à disposition de ses sportifs. Elle peut se targuer d’avoir deux halls avec plus d’une dizaine de sports pour une population de 18.000 habitants. Mais ce ne sont pas les seules installations mises à disposition.

En effet, la Ville compte six clubs de football avec de nombreuses équipes de jeunes. Le club de basket local est également actif à tous les niveaux d’âge. Le vélo n’est pas en reste avec des clubs cyclos amateurs qui sortent chaque week-end de mars à octobre, sur route ou en tout terrain avec en apothéose le Raid’Heure, une rando qui a déjà rassemblé plus de 1.000 vététistes. Mais d’autres sports, parfois moins connus sont également pratiqués dans les villages. La balle pelote, la pétanque, le tennis de table par exemple occupent une place importante dans la région.

La nouvelle salle de Laneffe va bientôt connaître une nouvelle vie. "J’y ai prévu du mini foot, du tennis, du volley, du badminton et du basket. Je suis en contact avec la fédération Provinciale de Volley pour recréer une équipe. Il y aura une nouvelle buvette réfléchie et efficace ou chaque club aura son armoire de rangement. La salle de judo de l’étage doit pouvoir servir à d’autres sport et aujourd’hui, il y a une volonté d’avoir des cours de Gymnastique Rythmique et Sportive (GRS) et peut être des cours d’apprentissage à l’athlétisme. Un seul regret, il n’y a pas que 2 vestiaires et je pense que cela sera handicapant pour l’utilisation future" , explique l’échevin des Sports Nico Preyat.

Mais avec la commission locale des sports, l’échevin prépare encore de nouveaux projets : "Je veux d’abord faire du Mérite Sportif de la Ville une véritable vitrine du sport à Walcourt. Je voudrais également une course cycliste de niveau national dans notre entité dans les 5ans à venir, des rencontres à ce sujet les organisateurs du Tour des Régions Wallonnes sont en cours."

De façon très concrète, Nico Preyat veut également veiller aux économies d’énergie (également dans ses compétences) en proposant par exemple que l’ensemble des douches des clubs sportifs soient munies de boutons poussoirs et de limitateurs de pression. Un petit geste certes. Mais la multiplication de ceux-ci peut produire d’intéressants effets de levier.


Dans la même série « J’aime ma commune »

- Le dossier éco-friendly

- Le dossier festif

Avec le soutien d'AXA