La commune de La Bruyère peut se targuer de compter parmi sa population des sportifs qui ont percé au haut niveau : Samuel Bastien (joueur de foot du Standard de Liège), Nafissatou Thiam (championne olympique de l’heptathlon), Lucie Watillon (championne de Belgique d’escalade) ou encore Benjamin Dochier (7 fois gant d’or de balle pelote).

Au sein de la commune, on est évidemment fier de ce palmarès. Mais le sport amateurs a également toutes les attentions des autorités. Il y a une dizaine de jours, elles apprenaient l’octroi d’un subside wallon de 1,7.000.000 d’euros pour la construction de leur hall sportif à Emines, un projet vieux d’une dizaine d’années au moins.

Parallèlement, la commune veut mettre en place, pour des jeunes de 8 à 12 ans, une journée "marathon des sports", en association avec tous les clubs sportifs de La Bruyère et les écoles primaires de l’entité.

La Bruyère compte sur son territoire des clubs de foot, basket (NdlR : qui doit jouer dans un hall d’une autre commune), judo, pétanque, escalade, tennis qui disposera bientôt de deux terrains de padel, balle pelote et, enfin, tennis de table. "Tous ces clubs sportifs sont à l’arrêt avec le Covid. Organiser cette journée marathon des sports serait, pour eux, une petite bouée d’oxygène. L’objectif est de permettre aux enfants de bouger et de découvrir un sport qu’ils ne connaissent peut-être pas durant cette journée et, pourquoi pas, les inciter à s’inscrire dans ces clubs", explique Thierry Chapelle, échevin des Sports.

Le village de Rhisnes pourrait être choisi pour accueillir cette journée. "C’est là qu’il y a le plus d’infrastructures, idéal pour le turn-over des écoles. Une place de village pourrait accueillir tous les sports avec ballon. Pour les plus spécifiques, on se rendrait dans les clubs. Rhisnes est facile d’accès pour les différentes écoles."

Le projet est en réflexion et les contacts doivent encore être noués avec les différents responsables. L’échevin des Sports ne doute cependant pas de l’enthousiasme qu’il va susciter. Il espère que celui-ci pourra être organisé avant les prochaines vacances d’été. "Les présidents de clubs sont souvent très ouverts, idem pour les écoles qui participent chaque année à un challenge interscolaire."