Dans la commune de Profondeville, toutes les générations d’âge sont prises en considération. Dans ce cadre, des ateliers intergénérationnels d’apprentissage d’une langue sont organisés. "Il s’agit de tables de conversation en anglais. Ils sont 15", explique l’échevine de l’Intergénérationnel Bernadette Mineur.

Les autorités communales souhaitent aller plus loin dans cette démarche en développant de nouveaux ateliers. Objectif : permettre à des parents ou grands-parents de partager des activités et des connaissances avec les plus jeunes. "Après cette période difficile pour les aînés et vu l’adhésion de notre commune à la dynamique VADA (ville amie des aînés qui travaille pour leur bien-être en réunissant un comité), nous pensons qu’il est important de relancer des activités pour nos aînés afin qu’ils reprennent goût et confiance à la vie. Nous désirons créer du lien entre les différentes générations en provoquant la rencontre et les échanges en organisant des ateliers intergénérationnels. Cela s’adresse à tout le monde. Tout dépend évidemment de l’atelier. Cela peut être un jeune avec sa marraine, un père et son fils, etc.", poursuit Bernadette Mineur.

De nouveaux ateliers avaient été programmés avant la seconde vague du Covid-19 mais ceux-ci ont dû être annulés par la force des choses. "On avait notamment prévu un atelier d’informatique en octobre et un atelier de fabrication d’objets en terre glaise en novembre avec un animateur qui s’y connaissait dans ce domaine. On avait 16 inscriptions, soit 8 couples."

D’autres thèmes seront proposés dans l’année : balades guidées thématiques portant par exemple sur la nature, le patrimoine, les chants, les dessins, la cuisine, etc. L’échevine de l’Intergénérationnel lance donc un appel à la population afin d’attirer du monde pour ces futurs ateliers (comprenant chacun 20 personnes maximum), dont les dates doivent encore être fixées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. "On a également besoin, dans ce cadre, d’animateurs qui seront défrayés comme des bénévoles."

La commune de Profondeville dispose d’un subside régional de 2.500€ pour mener ces ateliers à bien. Celui-ci est valable jusque juin 2021 mais pourrait fait l’objet d’un report, vu la crise sanitaire.