La Ville de Walcourt est une ancienne place forte du Moyen-Âge qui a conservé des traces de son passé notamment par la Basilique Saint-Materne, les remparts et certaines constructions. Ce patrimoine, dont une partie est très fragmentaire à l’image des remparts, ne jouit d’aucune protection. "Il ne possède pas de valeur historique particulière si ce n’est à travers l’histoire. Les murs et murailles sont partiellement abattus. Certains murs sont actuellement à l’état de presque ruine et directement identifiables comme appartenant au passé (pierres usées, endroits effondrés, présence de végétation…)", explique-t-on à la Ville de Walcourt.

Le site dispose pourtant d’un énorme potentiel archéologique, historique et architectural qui reste actuellement inexploré et inexploité. "Sans protection, ces vestiges sont voués à disparaître. La difficulté de protection du patrimoine réside principalement dans le fait que le mur d’enceinte est intégré aux habitations et que les propriétaires sont libres d’agir à leur guise, sous le couvert d’un permis d’urbanisme."

Raison pour laquelle des contacts sont en cours afin de réaliser une étude financée par le centre d’ingénierie touristique de Wallonie, Igretec et le Bep, étude axée sur la valorisation d’une ville médiévale ancrée dans son territoire. "L’objectif sera de voir ce qu’il y a à valoriser et mettre en avant. Walcourt est une des seules villes médiévales de Wallonie", explique l’échevin du patrimoine Philippe Bultot.

Actuellement, seules la Basilique et la ruelle Frère Hugo sont classées. Une promenade des remparts existe par ailleurs. Mais tout cela manque d’une mise en lumière. "Bien que les vestiges soient intégrés, cachés et passent inaperçus dans le paysage urbain, ils confèrent à la Ville une ambiance particulière qu’il serait opportun de préserver", poursuit-on à la Ville. "Il faudra ensuite mieux communiquer pour valoriser ce patrimoine et attirer plus de touristes à Walcourt", termine Philippe Bultot.