Le parquet de Namur a requis lundi devant le tribunal correctionnel jusqu’à 18 mois de prison à l’encontre de 5 prévenus pour des coups et blessures avec préméditation et la destruction d’un véhicule dans le cadre d’une expédition punitive menée à Namur le 29 juillet 2019.

Les 5 prévenus, tout juste majeurs au moment des faits, ont voulu venger une amie qui avait, selon eux, reçu des coups de la part de la victime. La jeune femme a fixé rendez-vous à son ex-compagnon à la gare de Courrière. A son arrivée, les 5 prévenus, dont certains étaient cagoulés, lui ont donné des coups, l’ont gazé, lui ont fait peur avec une arme d’airsoft et ont dégradé son véhicule Opel Corsa. La victime a pu prendre la fuite. Traumatisée psychologiquement, elle réclame aujourd’hui au civil le remboursement de ses consultations médicales et psychologiques, pour un montant de 1480 euros. Sa compagnie d’assurance réclame 1529 euros pour les dégâts commis au véhicule.

Le parquet de Namur requiert des peines de 18 mois pour deux prévenus, de 15 mois pour deux autres, et de 12 mois pour le dernier. Les avocats des 5 jeunes plaident des peines de travail pour leurs clients.

Jugement le 19 avril.