Namur

L’affaire du violeur de Namur a fait augmenter la fréquentation

NAMUR L’armée israélienne a gardé pour elle l’exclusivité de cette méthode de combat jusqu’en 1980. Toutes les unités d’élite, toutes les polices se sont alors ruées sur cette méthode, depuis ouverte au grand public.

Le Krav Maga est basé sur les réflexes et la rapidité d’action. Bien sûr, il utilise des méthodes ou techniques faciles à apprendre mais choisies pour faire évoluer l’élève dans des conditions de stress.

Cédric est le président de l’ASBL Krav Maga Belgique. Cet ancien militaire, instructeur de close-combat, se rend fréquemment en Israël pour rencontrer les grands maîtres de la discipline. Il donne cours, entre autres, aux personnels des services d’urgence des hôpitaux, aux forces de l’ordre et aux écoles.

Puisque la fréquentation féminine a augmenté, Cédric donne un cours spécialement dédié aux dames et aux jeunes filles tous les deuxièmes samedis du mois.

Ce mercredi, une trentaine de personnes évoluent dans une salle du Centre Sportif de Tabora. Après un échauffement progressif et assez soutenu, Cédric montre comment se dégager d’un individu qui vous attaque par derrière.

Tout se fait dans la bonne humeur. Les aides moniteurs circulent sur le tapis, corrigeant ici une prise, là un mouvement ou refaisant le tout avec l’élève !
Martine (58 ans) est là pour la première fois, et a peur de blesser son binôme, Simone, 56 ans, qui l’encourage : “Vas-y ! N’aies pas peur !”.

Cette soirée-là, il y avait encore au menu la même attaque par derrière mais avec la main de l’agresseur sur la bouche puis avec un couteau appliqué sur la gorge. Assez réaliste !

Une jeune fille nous confie qu’elle baigne dans les sports de combat depuis plus de 10 ans. Arrivée à Namur, elle s’est mise au Krav Maga. Elle s’est déjà trouvée dans des situations délicates qu’elle a résolues en appliquant les techniques du Krav Maga.

Un dernier détail : pas besoin d’équipement onéreux : 1 training et un t-shirt suffisent ! L’inscription ne coûte que 30 € par mois. Pas cher payé pour sa sécurité !

© La Dernière Heure 2013