Vol avec violence : il écope de deux peines de travail, de soixante heures chacune

MARCHE-EN-FAMENNE Il a un parcours de vie chahuté, cet homme d’une quarantaine d’années. L’intéressé a déjà passé huit ans derrière les barreaux, pour entre autres des faits liés à du proxénétisme.

Il risquait gros pour un vol avec violence, commis dans un magasin à Marche-en-Famenne.

En état de récidive légale, le prévenu avait au-dessus de sa tête la menace de retourner en prison. Le parquet avait requis contre lui un total de douze mois de prison.

Le tribunal correctionnel en a décidé autrement. Il écope de deux peines de travail, de soixante heures chacune.

Le vol ? Un moment d’égarement, selon lui. Il a voulu sortir d’un commerce avec du parfum. Il y en avait pour un total de 42 euros. “J’avais la tête ailleurs, mais le vol a bien été commis” , explique-t-il, lors de l’instruction d’audience. Il dément avoir agressé le personnel et un membre de la sécurité. “C’est plus un malentendu qu’un fait de violence”, assure-t-il.

Le tribunal n’est pas de cet avis. Pour pouvoir partir à pied, alors qu’il était arrivé en voiture, il a repoussé le personnel. Il était également porteur d’un coup-de-poing américain et d’un couteau à cran d’arrêt.

Il assure que c’est pour se protéger car lui et son épouse sont menacés de mort depuis un petit temps.

Il assure cependant se tenir tranquille, depuis sa dernière condamnation en 2009.

Le tribunal en a tenu compte, au moment d’examiner la peine à appliquer. La présidente a constaté, à travers le rapport d’un psychologue, l’évolution positive et ses efforts pour se sortir de son passé. “Il est plus judicieux de le sanctionner par une peine de travail” , indique la juge, dans sa motivation.



© La Dernière Heure 2012