Les Lacs de l'Eau d'Heure dressent un premier bilan positif de la saison écoulée. Omar Marhraoui, président, explique : "Malgré une météo peu favorable, le site a connu un succès au travers de ses hébergements. Puisqu’effectivement, au moment de la réservation la clientèle ne peut pas présumer de la météo. Ce qui a permis au site de profiter d’une clientèle permanente qui a pu consommer les produits touristiques proposés et découvrir la région. Le site avoisinera les 250.000 nuitées en 2021 et un chiffre record de 1.297.000 visiteurs soit une croissance de près de 30% par rapport aux autres années. Les villages de vacances et l’hôtel ont connu un taux de réservation de plus de 90% en juin, juillet, août et septembre de cette année. Nous avons pu bénéficier du phénomène de « staycation » lié au COVID et à la redécouverte de nos contrées."

Durant cette année 2021, de nouveaux opérateurs sont arrivés sur le site avec la mise en concession de nouveaux produits touristiques et offre horéca : le Natura Bike, l’horeca du Golf et prochainement ouvriront la balnéothérapie et un commerce de proximité au niveau de la station touristique. "En fin de saison estivale, nous avons eu la seconde édition de l’Ironlakes (épreuve de triathlon) avec 4 distances, le Full (3 Km 800 de natation, 174 km de vélo et 42 km de jogging), le Half (1 km 600 de natation, 92 km de vélo et 21 km de jogging), la distance Olympic (1 km 500 de natation, 42 km de vélo et 10 km de jogging) et le Sprint (750 m de natation, 21 km de vélo et 5 km de jogging) qui a accueilli plus de 2.800 participants pour l’ensemble des distances et différentes catégories avec près de 10.000 visiteurs sur l’ensemble weekend. Cet évènement connait un engouement croissant et nous souhaitons continuer à travailler main dans la main avec l’organisateur pour pérenniser l’évènement et le faire encore grandir."

Et de poursuivre : "Au niveau de l’ASBL, nous avons tiré les enseignements de la saison 2020 marquée par le COVID et un nouveau comportement de la clientèle touristique qui a privilégié les contrées proches que les contrées lointaines. Le conseil d’administration a voulu investir dans des moyens humains et logistiques sur le terrain. Nous avons cette année, pour la première fois, travaillé avec une société de gardiennage et de vigile qui a été chargée d’organiser le flux de touristes et de faire respecter les règles en matière de distanciation sociale. Le système mis en place s’est démontré efficace notamment pour la prise en charge d’une petite fille disparue en attendant l’arrivée des forces de police. En outre, nous avons également créé la fonction de Steward Lakes sur le site dans le but d’informer la clientèle sur les offres des opérateurs ainsi que sur les règles de bonnes conduites à respecter.Concomitamment, nous avons déployé une nouvelle stratégie de collecte des déchets en installant plus d’une cinquantaine de poubelles sur le site. Naturellement, ce changement de stratégie a impliqué un renforcement de nos équipes techniques afin de pouvoir s’assurer un service de ramassage suffisant  Nous avons également fait le choix de renforcer nos équipes de sauveteurs chargés de la surveillance des zones de baignades reconnues et autorisées. A titre exemplatif, plus d’une quinzaine de personnes ont été prises en charges par nos équipes de sauveteur au cours de cette saison." L’ASBL, par ces différentes actions et métiers présents sur le site, a mobilisé cet été près d’une trentaine de personne chaque jour.