L'intervention débutera vendredi. Un soutien est déjà fourni dans un centre de soin de Profondeville

La Défense est déjà intervenue en appui du secteur civils dans de maisons de repos touchées par le coronavirus à Jette, en Région bruxelloise, et à Lustin, dans la commune de Profondeville, en province de Namur, et se tient disponible pour des interventions supplémentaires, a affirmé mercredi le ministre de la Défense, Philippe Goffin. "Un soutien est déjà actuellement fourni dans deux centres de soins à Jette et à Profondeville", a-t-il indiqué lors d'une réunion virtuelle de la commission de la défense de la Chambre.

M. Goffin (MR) a dressé un inventaire des mesures prises au sein de son département et sur les aides - jusqu'à présent assez ponctuelles - déjà fournies par les forces armées au secteur civil dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Il a aussi insisté sur la disponibilité de la Défense à en faire davantage en cas de demande supplémentaire via les instances fédérales ou régionales.

"Il a été demandé aux trois Régions de nous communiquer simplement les demandes" provenant des maisons de repos, a ajouté le ministre.

Selon un porte-parole militaire, du personnel médical de l'armée est présent depuis mardi au sein du home privé Archambeau à Jette pour pallier l'absentéisme qui touche le personnel en raison de la maladie.

"Je n'ai plus que dix membres du personnel (sur 50) à disposition. A cela s'ajoutent sept décès liés au Covid-19 depuis le début de la crise, trois cas avérés actuellement et treize suspicions" sur 81 résidents, a expliqué la directrice du home, Morgane Daniel, à la RTBF.

Elle a indiqué avoir reçu le renfort d'infirmiers et de brancardiers.

Vendredi, les militaires de l’Élément médical d’intervention de Marche-en-Famenne prendront la route de Lustin (province de Namur) pour un soutien dans une maison de repos.