Les BébéBus, ont arrêté définitivement leurs activités pour des raisons financières suite à la réorganisation des financements venant de la province de Namur.

Claudio Pescarollo, administrateur délégué de l'ASBL « Les BébéBus », indique : "Après l’arrêt des activités de l’ASBL RéBBUS (Réseau des BébéBus de la Province de Namur) et sa dissolution volontaire, une nouvelle ASBL a été créée qui aurait pu remettre sur pieds plusieurs antennes locales. C’est ainsi qu’est née l’ASBL « Les BébéBus » au mois de juin dernier. Un nouveau budget qui aurait pu tenir la route le temps de la reconnaissance financière par l’ONE, via la réforme MILAC a été présenté. Mais un de nos « donateurs » a finalement décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec nous n’étant pas certain que l’ONE apporterait en son temps l’aide escomptée."

L'administrateur rappelle que, depuis presque 20 ans, le projet a permis à des familles n’ayant pas accès à une structure traditionnelle de l’accueil de la petite enfance, de confier leur enfant de moins de 3 ans à un BébéBus, un ou deux jours par semaine. "Cela a permis à plusieurs milliers d’enfants de profiter de ce vaste travail de prévention, en leur permettant d’accéder à des processus de socialisation, d’accès à la langue, au développement sensoriel, physique et intellectuel que les crèches favorisent pour moins de 4 enfants sur 10 en Fédération Wallonie Bruxelles. Sans oublier l’impact que les BébéBus ont eu également sur les parents, essentiellement issus du monde populaire en leur permettant de souffler un peu, de se (re)mettre en projet, d’accéder à des formations et à l’emploi, ...Quand on connait l’impact positif de ce travail sur le futur de l’enfant, en favorisant son inclusion et son développement, en favorisant sa scolarité. On ne peut que regretter, encore une fois, la perte « sèche » de cet outil pour la Province de Namur."

Pour Claudio Pescarollo, " ce sont des choix à court terme qui pénalisent de nouveau les enfants et les familles du monde populaire. On oublie dans le secteur de la petite enfance plus de 6 familles sur 10 ! Cette situation inquiétante ne peut se contenter d’un « manger sain » dans les crèches même si cela est sans aucun doute également important. Notre ASBL « Les BébéBus » va continuer cependant son travail de réflexion, d’analyse et de proposition. Nous restons aussi à la disposition de ceux qui le souhaiteraient, pouvoirs publics, crèches, organisations de lutte contre la pauvreté, … dans leur travail de construction d’une société plus juste et solidaire."