Trois des quatre lauréats proviennent de Namur et de Luxembourg.

Une cérémonie dédiée au monde de l’élevage organisée par l’Association Wallonne de l’Élevage en collaboration avec les télévisions locales de Wallonie, s’est déroulée ce jeudi soir au Ciney Expo. Plusieurs prix, les Awé Awards, ont été décernés à des éleveurs qui, par leur action, contribuent à promouvoir l’élevage wallon. Parmi les quatre lauréats issus d’une pré-sélection de 63 participants, trois proviennent des provinces de Namur et de Luxembourg.

L’Awé Award de l’Éleveur wallon a notamment été remis à Anne Pirson-Demarche dont l’exploitation familiale de bovins Holstein et Blanc-Bleu Belge se trouve à Sovet (Ciney). "J’espère qu’il y aura de la continuité avec mes enfants et mes petits-enfants. La période est difficile pour le secteur mais on garde l’espoir de meilleurs moments", déclarait cette passionnée d’accouplements, de reproduction, de suivi et de soin des veaux lors de la cérémonie.

On le sait , l’accès à la profession est de plus en plus difficile voir quasi impossible. Raison pour laquelle un Awé Award de la Jeunesse a été décerné. Âgée de 19 ans, Florie Poirrier (Rendeux), étudiante en agronomie, a été élue par ses pairs. Si l’avenir le permet, elle aimerait reprendre l’exploitation de son papa qu’elle accompagne régulièrement sur le terrain, qui comprend 150 Holstein. Florie Poirrier avait déjà participé à deux reprises à l’école des jeunes éleveurs.

L’Awé d’honneur a pour sa part été remis à la société Allice (Marche-en-Famenne), la fédération des coopératives de sélection et de reproduction et le prix du public à Laurent Leleux (Hainaut). Les Awe Awards avaient pour objectif de partager la richesse et la passion qui animent les acteurs de l’élevage d’aujourd’hui avec les citoyens. L’événement a également permis d’assurer une visibilité réelle du monde agricole auprès du grand public et du monde politique.

"Le vrai visage de l’agriculture, c’est le visage de personnes qui travaillent au quotidien, mais dont on oublie qu’elles travaillent avant tout pour la société", déclarait le ministre wallon de l’agriculture René Colin.