Selon les syndicats, 43 emplois sont menacés

GEMBLOUX La direction de l'entreprise Eaton a annoncé mercredi matin la fermeture de son site de Sauvenière (Gembloux) lors d'un comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) extraordinaire. Au total, 43 emplois sont menacés. La procédure Renault a été enclenchée dans cette société spécialisée dans la production de flexibles hydrauliques et pneumatiques extrudés pour applications industrielles. "Une partie de l'activité sera délocalisée en Turquie et le produit sera ensuite finalisé en Allemagne. L'employeur a justifié cette décision en soulignant l'économie et la grande flexibilité que représente pour lui l'emploi dans ces pays", a indiqué Stéphane Baudart, secrétaire permanent SETCa.

Les syndicalistes rencontraient les travailleurs aux alentours de midi. "Nous prendrons alors nos positions syndicales et agirons en fonction des réactions des travailleurs. Mais la fermeture du site est véritablement une surprise pour nous. Rien de tout cela n'avait été évoqué jusqu'à présent. Le marché se portait bien, malgré un peu de chômage économique l'an dernier", a remarqué Stéphane Baudart.

Les prochaines réunions avec la direction devraient avoir lieu la semaine du 18 février. Les délégués souhaitent développer des pistes et proposer des alternatives pour maintenir l'activité à Gembloux. "Actuellement, le produit est réalisé et finalisé en Belgique. Nous voulons leur prouver qu'il s'agit là d'une plus-value", a-t-il ajouté.

Ancienne filiale du groupe Saint-Gobain Plastics, l'entreprise gembloutoise a été reprise il y a cinq ans par le groupe américain Eaton.

© La Dernière Heure 2013