L’homme écope de 6 mois de prison ferme pour outrage public aux bonnes mœurs.

Paul Dupré, organisateur des randonnues entre 2009 et 2010 à Florenville, vient d’être condamné par le tribunal correctionnel arlonais.

Ce dernier l’a reconnu coupable d’outrages publics aux bonnes mœurs par des actions qui blessent la pudeur et pour avoir vendu des photos et des vidéos de femmes dénudées.

Les faits se déroulent lors d’une randonnue organisée dans les bois de Florenville le 10 juillet 2011, pendant laquelle les marcheurs nus avaient croisé une famille composée de trois enfants mineurs. Lors de son audition à l’audience, Paul Dupré avait expliqué ignorer pour quelle raison l’éclaireur précédant le groupe n’avait pas donné l’alerte lorsqu’il avait vu la famille.

Paul Dupré a également organisé, entre juillet 2009 et mars 2010, des séances photos dans le centre-ville d’Arlon sur lesquelles étaient photographiées des femmes dénudées. Des clichés pris en plein jour sur la place publique, les devantures des magasins, les parvis de l’église et de l’ancien palais de justice. En présence également d’enfants comme en témoigne ceux que l’on peut voir notamment en arrière-plan de certaines photos.

Des photos outrageantes selon le tribunal. Ce dernier estime qu’il s’agit de faits d’exhibitionnisme et d’urologie. "Les femmes qui posaient sur les photos prenaient des diurétiques pour uriner en gros plan sur les photographies" précise le jugement.

Le tribunal, dans ses attendus, estime également que "l’objectif du prévenu est de transgresser la loi pour la faire évoluer. Or, il ne s’agit pas de l’objectif poursuivi par les adeptes du naturisme qui accomplissent une démarche personnelle dans le respect d’autrui et qui ne pratiquent pas le prosélytisme."