Les universités francophones sont préparées à la suspension des cours en présidentiel annoncée vendredi par le ministre-président de la FWB Pierre-Yves Jeholet, ont-elles indiqué à l'agence Belga.

A Namur, l'université est également prête. "Nous sommes mieux préparés à cette situation qu'il y a huit mois. Nous allons accompagner les BAC1 et les plus fragiles", s'est exprimé Naji Habra, recteur de l'UNamur. Quant aux mesures concrètes, une réflexion doit encore être menée. "On va essayer de créer un sentiment de lien, on est soucieux de cela et on va le faire", a-t-il ajouté. "Du côté sanitaire, on comprend les mesures et on les soutient. Mais on regrette la communication entre (vendredi) matin où on nous dit que tout va bien, et (vendredi) soir. On aurait pu nous dire qu'une réflexion était menée côté francophone pour des mesures plus strictes", déplore M. Habra.