Chaque année, pendant les vacances de la Toussaint, les élèves de rhéto peuvent assister aux cours ouverts à l’Université de Namur. Malgré le contexte sanitaire que nous connaissons, ils sont maintenus mais forcément à distance. L’institution n’a pas été pris de court par les dernières mesures des autorités et a eu le temps de se réinventer. «Lors de la rentrée académique, nous étions déjà en code jaune et il ne pouvait y avoir que 50% de présentiel (ndlr : 100% pour les Bac 1) » confie Michel Bosquet, le directeur Info-Etudes. «Nous avons dès le départ opté pour la mise en ligne d’un site permettant l’accès à différents cours. Notre matériel nous permet d’avoir d’excellentes conditions de retransmission. Nous avons déjà pu nous tester au mois d’août lors des cours préparatoires. » Pour l’instant, 14 auditoires sont équipés et le chiffre devrait incessamment sous peu monter à 20. Le programme de cours ouverts balaie donc toutes les Facultés (Philosophie, Droit, Sciences économiques, sociales et de gestion, Informatique, Sciences et Médecine). «Nous avons privilégié les matières de BAC 1 mais il y aura aussi par exemple l’histologie, enseignée en BAC 2. L’important est que le contenu reste accessible aux non initiés. »

Par contre, changement par rapport aux années précédentes, les rhétoriciens ne verront pas les cours que suivront dans le même temps les universitaires chez eux. « Ce ne sera pas du live mais des enregistrements dans les conditions du direct. On s’est dit que cela n’avait guère de sens d’obliger les élèves à se connecter à une heure bien précise. Ils pourront ainsi visionner les vidéos quand ils le désirent lorsqu’ils estiment être dans les meilleures conditions, en termes de confort ou de bande passante. L’opportunité de pouvoir revoir la matière constitue également un plus au niveau de la compréhension. » Les jeunes intéressés par le programme de cours ouverts ne devront pas s’inscrire au préalable mais pourront se décider en fonction de l’inspiration du moment. « La plateforme sera ouverte à tous. Il a fallu convaincre les professeurs de les exposer ainsi sur la place publique mais je les ai rassurés. Le site sera fermé à la fin des vacances (sourire). » 

Si apprivoiser la matière peut se faire à distance, humer l’ambiance de l’Université ne sera forcément pas possible. « A l’impossible, nul n’est tenu. Nous avions mis au point une visite virtuelle à 360 degrés du campus au mois de juin et elle sera toujours disponible. Il y aura également la possibilité de prendre rendez-vous avec un conseiller d’orientation et la mise en place d’un chat. Malgré le contexte, notre offre a plus que le mérite d’exister. Je ne sais pas ce qu’il en est dans toutes les Universités du pays mais à l’UCL et l’ULB, il n’y aura pas de cours ouverts. » Chaque année, plus ou moins 500 rhétoriciens se laissent tenter par l’expérience. Sans les contraintes liées aux déplacements, peut-être seront-ils cette fois-ci plus nombreux.