Les beaux jours mettent un peu de temps à revenir mais avec l’ouverture de la Capitainerie de Jambes ce 8 mai, il y aura déjà un air estival en bord de Meuse. "Avec nos trois terrasses qui pourront accueillir chacune 50 personnes, on aura déjà une belle capacité", explique Christophe Geysens qui gère les lieux depuis 2020 avec Gauthier De Broux. "On va demander au bourgmestre si on peut en installer une quatrième devant le nouveau bâtiment qui abrite les sanitaires et l’espace de stockage. Petite nouveauté, l’année dernière, nous ne servions que des assiettes mixtes mais nous proposerons dorénavant des tapas à base de produits locaux."

Compte tenu de l’incertitude entourant les futures mesures sanitaires, aucun événement particulier n’est prévu pour marquer l’ouverture de la saison. "Avec toutes les consignes à faire respecter, on est un peu débordé mais on avisera. On va démarrer l’activité avec un petit mois de retard. L’été dernier, c’était deux (ndlr : le 8 juin). Mine de rien, sur deux ans, c’est l’équivalent d’une demi-saison." Mais depuis le 15 avril, il est déjà possible de louer un kayak, un paddle ou un bateau électrique. "Nous avons acheté deux nouveaux bateaux. On a également fait l’acquisition d’un énorme paddle de dix mètres sur quatre. Les gens peuvent monter dessus à huit. Pour l’instant, la Meuse est un peu froide pour cette activité mais les deux autres fonctionnent déjà bien. On a aménagé le ponton pour faciliter l’accès à l’eau. On a désormais un Zodiac pour suivre les différents groupes."

Il y aura aussi plus d’animation à la capitainerie de la Plage d’Amée. "Nous allons collaborer avec Promosport. Des stages aquatiques seront organisés à partir du 4 juillet. On ouvrira également le bar alors que l’année passée, il n’était pas exploité. Dans un premier temps, ce sera le week-end mais on pourrait à terme élargir les plages horaires et y rediriger nos clients si c’est complet au port Henri Hallet." Tout est quasiment prêt pour le 8 mai, même si les deux gestionnaires cherchent encore du personnel.

Grégory Piérard