Namur

Saint Donat était légionnaire en 173 avant Jésus-Christ lorsque sa légion fut presque exterminée. Donat et les autres chrétiens implorèrent le Seigneur tant et si bien que la foudre décima les ennemis et libéra les romains.

En 1646, le Vatican décide de confier les reliques de Saint Donat à une église d’un village dans les environs du Rhin, Bad Muenstereifel, près d’Euskirchen. À l’arrivée du Sacré Fardeau en ville, une sérieuse averse qui inondait la foule des fidèles fit aussitôt place à un généreux soleil. À Euskirchen, lors de la messe de dévotion, le prêtre fut frappé par la foudre. Il invoqua Saint Donat et fut aussitôt debout et en pleine forme.

La chapelle Saint-Donat à Saint-Servais, érigée depuis deux siècles, avait bien besoin d’un coup de neuf. Déjà, en 1993, Luc Collard, le président du Comité de Quartier, avait rafraîchi la petite chapelle. À l’époque, il y avait un arbre à clous, où les paroissiens venaient clouer un linge afin d’être préservé des maladies. L’arbre, un tilleul, n’a pas résisté au temps et a dû être abattu. Vingt ans après, il était grand temps de redonner à la chapelle son bel éclat d’antan.

À l’initiative et l’insistance d’un voisin, M. Fosséprez, la chapelle a été remise à neuf. D’abord par le CEFA, Centre d’Éducation et de Formation en Alternance de Namur, qui s’est vu confier les travaux de toiture et de zinguerie puis par le Service des Travaux de la Ville de Namur qui a réalisé le remplacement du carrelage en pierres bleues et le placement d’une solide porte, la rénovation du faux plafond et, finalement, le rafraîchissement des peintures intérieures et extérieures.

La cérémonie était rehaussée par la présence de Mgr Lamsoul, Vicaire Épiscopal, de l’échevin du Patrimoine et du Culte Tanguy Auspert et de l’échevine de la Cohésion sociale, du Logement et de l’Égalité des Chances Stéphanie Scailquin.

De nombreux paroissiens et voisins étaient présents. Ne manquait qu’un petit brin de soleil.