Le Conseil communal d'Assesse, dans le cadre de la demande de permis unique introduite par SOTRAPLANT pour la création d'une usine de tarmac, devait prendre lundi soir une décision sur la suppression d'un chemin public traversant le Bois Robiet. Les conseillers ont refusé de céder ce chemin. Un geste symbolique pour la commune, qui marque ainsi son opposition à un projet qui a mobilisé l'opposition des riverains depuis plusieurs mois.

Cette décision freine à ce stade le projet. Les porteurs de celui-ci vont analyser les motivations communales avant d'envisager un éventuel recours devant le ministre Borsus.

L'asbl COVISART et le comité N931 se félicitent de la décision du conseil communal.