Namur

En quittant Jambes dans le courant de l'année, 500 personnes quitteraient une mobilité facile et l'accès aux commerces

Darrières les bâtiments jambois du SPW, on s'inquiète beaucoup depuis plusieurs semaines. En décembre a été annoncée la mutation de la DG 06 à savoir le service public de Wallonie pour l'économie, l'emploi et la formation. On y parle d'une "administration 4.0 au cœur de la politique socio-économique wallonne" pour mieux correspondre au monde digital et connecté, parce qu'il faut mieux coller aux attentes des usagers, parce que la Wallonie soutient l'innovation et doit montrer l'exemple...

Des plans qui tracassent beaucoup les 500 personnes qui devraient déménager du coeur de Jambes au boulevard Cauchy dans le courant de l'année. Il s'agit d'un nouveau bâtiment inauguré il y a tout juste un an, à côté des Archives de l'état. "Il est voué à devenir un des supports d’un service public et d’une administration agile, collaborative et harmonisée", annonçait le SPW à l'époque.

Les agents de la DG 06 ne voient aucun avantage à intégrer leurs futures installations, ni pour eux ni pour leur environnement. Au contraire, ils dénoncent le fait que le bâtiment n'est pas accessible en transports en commun (pas d'arrêts de bus à proximité, à 1 km de la gare de Namur sans trottoir sécurisé et facile), pas accessible en voiture car pas assez de places de parking. Ils déplorent aussi devoir quitter un quartier où tout se trouve à proximité (banque, poste, commerces...) pour un endroit déserté de toute activité ou presque...

Peu d'information filtre pour l'instant quant aux projets de la DG 06. Mais les commerçants à proximité du bâtiment occupé à Jambes s'inquiètent. "La sandwicherie située juste en-dessous est tracassée et on peut le comprendre. J'ai entendu parler d'une pétition. J'ai donc contacté la direction générale et nous devons prendre rendez-vous", commente la présidente de l'association des commerçants de Jambes Marie-Frédérique Charles.