La donnerie jemeppoise fait partie du paysage de la localité. Non seulement elle offre une aide alimentaire, vestimentaire, mais elle dispose d'un stock de meubles qui permet à beaucoup de personnes de se retourner après les épreuves de la vie. Au fil du temps, une équipe de bénévoles s'est mise en place autour de Malou et des événements sont organisés: journée coiffure et manucure pour celles qui ne peuvent pas se le permettre, fêtes pour les enfants à l'occasion de Pâques ou de la Saint-Nicolas...

Régulièrement, des petits incidents viennent émailler le tableau: personnes qui viennent chercher des meubles pour les revendre, ragots, médisances et jalousies. Aujourd'hui, c'est la local dans lequel la donnerie jemeppoise se trouve qui est en cause. Rien d'insurmontable. Jusqu'à aujourd'hui. Sans entrer dans les détails difficiles à éclaircir: il semble désormais difficile aux bénévoles de continuer à œuvrer dans les bâtiments actuels alors que des pressions s'exercent tous les jours.

Malou lance dès lors un appel à l'aide. "La donnerie jemeppoise est connue pour son grand cœur. Elle accueille qui que ce soit, aide les plus démunis, donne du baume au cœur de ces personnes qui du jour au lendemain perdent toute leur vie. Il faut savoir aussi que dès qu'une personne demande de l'aide matériel, régulièrement, les personnes nous disent: on nous envoie ici parce qu'on ne sait rien faire pour nous. Aujourd'hui, nous demandons d'inverser les rôles et de nous aider", communique-t-elle.

"Vous avez peut-être dans vos contacts des personnes qui pourraient nous aider à trouver un bâtiment où la donnerie pourraient aider en paix", lance-t-elle comme une bouteille à la mer sur le groupe https://www.facebook.com/groups/324227964696901

Parallèlement, des bénévoles et supporters lancent une semaine de la solidarité et appellent aux témoignages. "La donnerie c’est du tissu social qui se crée, des liens fort qui unissent l’équipe de bénévoles dotés d’une gentillesse exemplaire, toujours souriants malgré la charge de travail quotidiennement accompli, et puis ces personnes qui viennent spontanément rompre leur isolement en venant faire une pause-café et puis, également, entre bon nombre de ces nombreux bénéficiaires. Des rencontres magiques ont lieu. Nous sommes nombreux à en témoigner", raconte Muriel Vigneron qui invite chacun à faire part de son expérience.

© FACEBOOK