Le 71e anniversaire de la Bataille des Ardennes sera célébré ce week-end à Bastogne. Si, à la suite des attentats de Paris, le programme, établi de longue date, n’a pas été modifié, les mesures de sécurité seront renforcées.

"Plusieurs réunions ont eu lieu avec le bourgmestre et les différents services de sécurité belges et étrangers", explique le commissaire André Mathieu, chef de corps de la zone de police Centre Ardenne. "Les mesures de sécurité renforcées s’inscrivent dans le cadre des directives du centre de crise et sont liées au niveau de la menace terroriste relevé à 3 après les attentats du 13 novembre."

Le chef de corps annonce une visibilité accrue des forces de l’ordre et une augmentation des effectifs policiers. "Dans le contexte actuel, la vigilance est de mise", continue-t-il. "Ce samedi après-midi, le public pourra suivre, comme à l’accoutumée, le cortège patriotique et le jet de noix mais il ne pourra avoir accès au hall d’entrée de l’hôtel de ville. Un dispositif de sécurité sera, par ailleurs, mis en place sur les places Mc Auliffe et Patton, en particulier aux abords des deux monuments où les autorités belges et américaines déposeront des fleurs."

Vigilance également à Bastogne Barracks, où de nombreuses animations sont prévues ces 11, 12 et 13 décembre. "Les mesures de sécurité du quartier militaire restent d’application", précise le porte-parole, Didier Giorgetti. "Seuls les véhicules d’époque pourront y entrer. Cela dit, nous demandons cette année aux visiteurs de ne pas prendre de sac. Le cas échéant, ils seront fouillés à l’entrée."

Un détachement de militaires de la Base Bastogne se joindra, comme les années précédentes, aux autres unités de l’armée dans le cortège patriotique. Le colonel Eric Marotte, commandant militaire de la province de Luxembourg, précise que l’armée n’a pas prévu de renforcer le dispositif policier mis en place par la zone de police Centre Ardenne.