Parmi les dispositions liées au covid-19: entrée obligatoire rue des Bourgeois et sortie place des Cadets, maximum 405 personnes à la fois et masque obligatoire sur les attractions.

C'est désormais officiel: la foire de Namur pourra finalement se tenir, pas telle qu'on la connaît, mais en version courte avec de nombreux aménagements: le collège des bourgmestre et échevins s'est prononcé positivement ce mardi matin. "Il est primordial que les mesures de sécurité soient respectées, c'est la raison pour laquelle plusieurs échanges et réunions ont eu lieu avec une délégation de forains. La santé publique prime donc ils ont accepté de respecter toutes les mesures qui figurent dans l'arrêté ministériel sur les fêtes foraines. Les vendeurs de type horeca devront aussi se conformer aux dispositions en vigueur pour l'horeca", souligne Anne Barzin dont les services travaillent à pied d’œuvre pour rendre cela possible en quelques jours au lieu de quelques semaines.

Quand se tiendra-t-elle?

La foire de Namur se tiendra du mercredi 15 juillet au lundi 27 juillet inclus. "Nous autoriserons une ouverture un peu plus tôt dans l'après-midi (horaire à déterminer) de manière à mieux répartir les visiteurs sur la journée puisque la jauge sera revue à la baisse pour respecter l'arrêté ministériel qui prévoir un mètre et demi courant d'étal par personne. En semaine, cela pourra être ouvert jusqu'à minuit et le week-end au plus tard jusqu'à une heure du matin." La foire aurait pu être prolongée de quelques jours, mais les forains n'étaient pas demandeurs puisqu'ils enchaînent avec d'autres foires et fêtes.

Sur quel parcours?

Sur le parcours habituel sauf la place des casernes. "Nous avions pris l'engagement de la consacrer à du parking pour les commerçants et nous maintenons cet engagement donc il n'y aura las de métiers place des casernes. Il n'y aura qu'une seule entrée rue des Bourgeois, par la rue du Premier Lanciers et une seule sortie à la foire place des Cadets via le boulevard Cauchy ainsi que des barrières et un marquage au sol. Un service de sécurité procédera à un comptage à l'entrée et à la sortie car il ne pourra pas y avoir plus de 405 personnes sur la foire en même temps", précise encore l'échevine des fêtes.

Avec ou sans maque?

Si le masque ne sera pas obligatoire pour déambuler et manger son hot-dog ou ses croustillons, le protocole établi pour les fêtes foraines prévoit notamment que le masque est obligatoire pour les forains et leur personnel, mais aussi pour le public (de plus de 12 ans) lorsqu’il est sur une attraction. "Le collège a ajouté l'obligation du masque même pour les enfants sur les attractions où l'on est amené à crier en raison des microgouttelettes qui peuvent plus facilement se disperser dans l'air. Il y a plus de risques que lorsqu'ils font une pêche au canard", ajoute Anne Barzin, affirmant que la ville a été sensible à la demande des forains, mais que la santé publique passe avant toute autre considération.

Même si certains manifestent leur inquiétude, nombreux sont les Namurois qui se réjouissent de pouvoir emmener leurs enfants sur un manège ou aller déguster un hot-dog ou des croustillons devant les étals illuminés comme chaque année. "Toutes ces mesures font que la foire ne se vivra pas de la même façon que d'habitude, mais nous n'allons pas chez le coiffeur ou au restaurant de la même manière que d'habitude non plus", conclut Anne Barzin.