Il y a six ans, Sébastien Petit, Camille Eickhoff, Loïc Monseur, Benoît Roche, Floriane Heyden et Zoé Brusselmans se sont lancés dans des activités agroalimentaires, privilégiant le circuit court et l’agro-écologie, au sein de la ferme d’Arthey à Rhisnes. Des activités menées au travers de la coopérative Jardins d’Arthey. La ferme qu’ils occupent dans le cadre d’une location ne leur permet toutefois pas d’envisager leurs activités sur du long terme. L’espace agricole y est limité et l’accès aux espaces de production n’est pas garanti, notamment.

Pour continuer leur projet de ferme collective, ces six néo-agriculteurs (Ndlr : tous sont ingénieurs agronomes mais n’avaient aucun lien avec l’agriculture avant d’avoir franchi le pas) ont donc besoin d’un nouveau lieu sur lequel s’installer. Ils ont jeté leur dévolu sur la Ferme des Arondes, à Arbre (Profondeville), dont le terrain s’étend sur 34Ha. Budget nécessaire : d’1.830.000€.

Pour y arriver, ils se sont tournés vers la coopérative Terre en Vue, qui vise notamment à faciliter l’accès à la terre pour des agriculteurs porteurs de projets agro-écologiques et à soustraire les terres de la spéculation foncière. Celle-ci finance l’achat de terres agricoles grâce aux parts prises par les citoyens.

En avril dernier, une levée de fonds a donc été lancée pour permettre à Terre en Vue d’acquérir la Ferme des Arondes et la mettre à disposition de ces six agriculteurs. Elle devait se clôturer ce lundi 30 mai. Elle a finalement été prolongée jusqu’au 5 juin. "Pour permettre aux derniers soutiens de se concrétiser et ainsi espérer acquérir une plus grande partie de la ferme", indique le collectif sur sa page Facebook.

Découpée en quatre paliers, cette levée de fonds a du succès. A ce stade, 737 coopérateurs ont déjà pris des parts dans ce projet. Le premier palier de 1.000.000€ pour l’acquisition du bâti et des 15 premiers Ha de terre a été atteint le 23 mai 2022. Le second palier, qui concerne les 8,6Ha de terres supplémentaires (frais d’acte et d’enregistrement compris), a été atteint en ce mardi. Cette surface est importante pour la culture des céréales ainsi que pour la construction d’un bâtiment destiné au maraîchage (nettoyage, conditionnement, stockage). A l’heure d’écrire ces lignes, il ne manque "que" 168.400€ pour acquérir les 4,3Ha du troisième palier. (Ndlr : le 4e palier concerne les 6,7 derniers Ha).

Les six agriculteurs n’ont pas ménagé leurs efforts pour arriver à un tel résultat. Depuis deux mois, onze journées portes ouvertes réparties chaque week-end d’avril et mai ont été organisées.

Une fois les bâtiments de la ferme rénovés et les activités installées, une boulangerie (et une production de céréales en amont), du maraîchage, du petit élevage, une champignonnière, un verger et un atelier de transformation des plantes sauvages verront le jour au sein de la Ferme des Arondes.