Ce 26 avril, la Maison de Justice de Namur inaugurait officiellement ses nouveaux locaux en présence des autorités administratives et judiciaires. La quarantaine collaborateurs qui reçoit au quotidien de nombreux justiciables dispose ainsi de bureaux flambant neufs et spécialement adaptés à leurs missions.

En permettant au personnel d’exercer ses missions dans des conditions optimales, les autorités politiques et administratives ont souhaité démontrer leur engagement pour garantir aux citoyens une Justice accessible, ouverte et efficace. Dix-neuf ans après son ouverture, la Maison de Justice de Namur déménage afin d’offrir plus de facilité d’accès pour les justiciables, grâce à un établissement proche des transports en commun. La Maison de Justice de Namur compte 2.000 dossiers en cours en 2019.

Suite à la 6e réforme de l’Etat, l’Administration Générale des Maisons de Justice (AGMJ) dépend de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le déménagement de la Maison de Justice de Namur témoigne du soutien du Gouvernement de la Fédération à l’AGMJ dans l’accomplissement de ses missions. L’inauguration est également l’occasion de remercier le personnel de la Maison de Justice pour la qualité de son travail et le professionnalisme avec lequel il réalise ses missions.

La Maison de Justice est en charge de l’exécution des peines et mesures alternatives à l’emprisonnement. Elle gère également l’accueil des victimes, ainsi que l’accueil social de première ligne. Via les missions civiles, elle aide le Tribunal de la famille dans sa prise de décision en cas de désaccord lié aux enfants.

"Nous avons aujourd’hui le privilège de bénéficier de locaux sur mesure qui concilie tant les besoins des usagers que ceux de notre personnel. Des espaces conviviaux, sécures et esthétiques", expliquait la directrice de la Maison de Justice, Catherine Hanozin. "Emprunte du passé namurois de par sa façade rénovée du 19e siècle, elle accueille des bureaux modernes organisés autour de 3 cours centrales ainsi qu’une belle cuisine-cafeteria véritable espace de convivialité pour le personnel. Une entrée spécifique a été aménagée pour permettre aux victimes d’être reçues de façon plus adaptée à leur statut."

JVE