Une nouvelle chaudière à 40.000€ a été commandée. il faut le temps de la recevoir et 15 jours pour l'installer, selon l'échevin Tanguy Auspert

Il a forcément été question de piscines lors du conseil communal de ce mardi soir. Dimanche en effet, la Ville de Namur avait communiqué la fermeture de la piscine de Salzinnes en raison d'une panne de chaudière. Puisque la piscine de Saint-Servais est toujours en travaux, seule la piscine de Jambes reste en fonction. Et encore, elle va fermer quelques jours pour l'entretien de l'escalier du toboggan...

L'échevin des Bâtiments Tanguy Auspert s'en est brièvement expliqué. "C'est un dossier très vaste, surtout quand on constate qu'une piscine sur deux en Wallonie est actuellement fermée. Quelques-unes sont en travaux, mais certaines communes renoncent ou retardent la rénovation en raison de son coût très élevé. On sait depuis longtemps que la piscine de Salzinnes a des problèmes de chaudière. Je suis même retombé sur les déclarations d'un précédent échevin des sports qui parlait déjà de remettre les piscines aux normes en 2003", fait-il remarquer avec le sourire.

Bonne nouvelle pour les uns, moins bonne pour les autres, la piscine de Salzinnes devrait rouvrir de manière durable à la fin du mois de janvier. "Pour tout vous avouer,  on m'a informé aujourd'hui que la chaudière allait  nouveau. On pourrait la rouvrir, mais pour combien de jours? Personne ne peut le dire donc on a pris la décision de remplacer la chaudière ce mardi même avec le collège. Le temps de la commander, de la recevoir et de l'installer, on sera sans doute fin janvier", annonce-t-il.

Bonne nouvelle pour les uns, moins bonne pour les autres qui fréquentent la cafétéria de Tabora: le problème de chauffage sera résolu par l'installation de radiateurs supplémentaires, mais à moyen terme, pas dans l'immédiat. "Ce qu'on faisait d'habitude lorsque les températures extérieurs étaient froides, c'est ajouter des radiateurs électriques. Ce qui n'est pas possible pour l'instant. Le compteur n'est pas assez puissant car il est aussi utilisé pour alimenter les modules extérieurs. En attendant, on a proposé une baisse de 25% du loyer à l'exploitant de la cafétéria pour le désagrément; ce qu'il a accepté", précise encore l'échevin du Patrimoine.