Sur avis du médecin de l'établissement, la mise en quarantaine d'une partie de la prison de Namur a été levée lundi en début d'après-midi, a annoncé son directeur, Marc Dizier. Un détenu symptomatique avait été transféré lundi dernier au CHR de Namur pour être testé. Il a été diagnostiqué positif au Covid-19 mais ne nécessitait pas de soins lourds. Il a donc été renvoyé à la prison pour être confiné dans sa cellule.

Entretemps, la direction de la prison avait pris la décision de mettre en quarantaine l'aile A, où il se trouvait, puis l'aile B et une cellule de l'annexe psychiatrique.

Cette mise en quarantaine a été levée mardi vers 14h00, sur avis du médecin de la prison. Le détenu positif a par ailleurs été transféré dans l'aile dédiée au Covid à la prison de Bruges. "C'est un soulagement car cette situation engendrait beaucoup de contraintes pour les détenus concernés", s'est réjoui Marc Dizier. "Ils ne pouvaient plus aller à table, ne pouvaient plus aller au préau, n'avaient plus accès au téléphone et j'en passe. Globalement, les détenus ont réagi d'une manière assez positive car ils savent que la situation est identique à l'extérieur, mais cela n'a néanmoins pas été facile à vivre et à gérer."

"De nouveaux entrants ont parfois présenté des symptômes ces derniers jours. Nous les confinons alors de manière préventive et réalisons un frottis. Heureusement, aucun ne s'est avéré positif jusqu'à présent. Nous parons donc au pire et nous continuerons à le faire pour préserver la santé des détenus et du personnel", a-t-il ajouté.