Un tiers du village de Jemelle sera, à terme, complètement métamorphosé.

Ce jeudi, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement et de l’Énergie, Paul Furlan, était à Jemelle (Rochefort) pour poser symboliquement la "1re pierre" d’un immeuble de 11 appartements. Décrit comme cela, ce projet n’a rien d’extraordinaire. Et pourtant, il l’est.

Cet immeuble à appartements s’inscrit dans le cadre de l’opération de rénovation urbaine du village de Jemelle. "L’opération a été initiée en 2002 et l’arrêté ministériel pris en 2006 après la réalisation de toutes les études. L’objectif était de rénover un tiers du village de Jemelle, soit la partie la plus ancienne, celle qui gravite autour de la gare", commente le bourgmestre de Rochefort, François Bellot.

Ce projet est d’une ampleur considérable puisqu’il a été programmé sur une durée de 15 ans. Il s’articule en trois grandes phases. La 1re concerne l’îlot des Ateliers, la 2e concerne les rues des Carrières et des Marchandises et la 3e celle de la rue de Ninove.

"On en est actuellement à la 3e (et avant- dernière étape) étape de la 1re phase. Nous avons acquis une vingtaine de garages et 14 maisons qui ont été démolis en 2012. Les acquisitions et les démolitions ont coûté 1.000.000 € avec un taux de subvention de 70 %. En réalité, la construction de ces 11 appartements est chiffrée à pas moins de 1.800.000 €. À ce stade, on en est au rez-de-chaussée."

Au total , 34 nouveaux logements (des logements moyens et des logements sociaux) seront construits. Un parking devrait également voir le jour. Par ailleurs, la 4e étape de la 1re phase, qui devrait débuter en 2017, consistera en la réalisation d’une voirie en liaison directe entre le dépôt Poste-Belgacom et la place des Déportés afin que les camions ne circulent plus dans les zones habitées.

L’ensemble de cette opération aura, à terme, permis d’assainir un gros bloc de propriétés devenues insalubres mais également d’ancrer Jemelle dans le projet de développement touristique de Rochefort et de créer les conditions d’un commerce durable.