Une rencontre autour de la schizophrénie est prévues à Namur le 19 mars prochain à l'Arsène Café

La recherche sur la schizophrénie, un trouble psychique qui concernerait environ 100.000 personnes en Belgique, a réalisé d'énormes progrès ces dernières années, permettant de mieux cerner la maladie. "Aujourd'hui, soigner la schizophrénie n'est plus une fiction", affirme l'association à l'initiative des Journées de la Schizophrénie, prévues du 14 au 21 mars. Tout au long de cette semaine, plusieurs manifestations prévues en Belgique, mais aussi en France, en Suisse ou encore au Maroc, mettront l'accent sur la recherche médicale dont les découvertes se sont accélérées ces dernières années.

Une rencontre autour de la schizophrénie est prévues à Namur le 19 mars prochain à l'Arsène Café (19 Rue des Brasseurs) à 18h. Il s'agit d'une rencontre- discussion autour de la déstigmatisation de la maladie mentale animée par le Docteur Serge Mertens de Wilmars ainsi que Marie Boulanger, psychologue, et Madame Mathilde Laroque, artiste (entrée libre).

On sait désormais avec certitude que la schizophrénie peut avoir plusieurs origines et formes, dont l'une est auto-immune. Le diagnostic s'est également amélioré. "Il y a encore quelques mois, seuls des symptômes observés durablement permettaient de diagnostiquer une schizophrénie. Certaines formes de la pathologie peuvent maintenant être identifiées, voire prédites, grâce à un simple prélèvement sanguin", souligne l'association née en Suisse en 2004 à l'initiative de proches de personnes souffrant de schizophrénie.

© Schizinfo

"On constate une incroyable effervescence de la recherche à travers le monde et des avancées concrètes. Mais ces avancées ont du mal à passer dans la pratique. Chacun doit savoir qu'il existe des solutions", affirme son président, Jean-Christophe Leroy.

Le 11 mars, l'association lancera le plus grand site web de vulgarisation dédié à la schizophrénie, rendant accessibles au grand public plus de 40 recherches fondamentales, cliniques ou appliquées. Une web-série intitulée "Schizo" complètera le dispositif d'information, avec l'objectif d'inciter les 15-35 ans à s'intéresser à la maladie, mieux comprendre la réalité des patients et, au final, contribuer à briser les idées reçues.

La schizophrénie se manifeste principalement au début de l'âge adulte et évolue par épisodes. Elle se caractérise par des symptômes souvent qualifiés d'étranges (hallucinations auditives et visuelles, idées délirantes, propos incohérents), mais également par des symptômes tels que la dépression, l'apathie, et des troubles cognitifs (troubles de la mémoire, de la motricité et de l'attention).

Toutes les informations sont disponibles sur le site: https://schizinfo.com/.