Namur

La tension est montée en fin de matinée dans le magasin L&L, situé rue de Fer à Namur, quand quelques membres d’une délégation de la SETCA ont pénétré dans la boutique... 

Ils voulaient entrer pour la faire fermer. La gérante refusant de baisser son volet, quelques vêtements ont volé et une vive discussion s’en est suivie comme on peut le voir sur une vidéo tournée par nos confrères de Sudpresse..

“Je n’aime pas faire ça mais, moi c’est moi”, confiait Raymonde Le Lepvrier, secrétaire générale SETCA Namur, quelques instants après être sortie du magasin. “Je n’étais la première personne à demander la fermeture de ce magasin, j’ai donc mis un peu la pression.” 

© D.R.

Dans l’après-midi, le volet du magasin était fermé, mais la gérante Andréa Queiroz s’est exprimée au téléphone. “Face à cette violence, j’ai été obligée de fermer pour éviter d’autres débordements. Ce sont les responsables de ma société qui me l’ont conseillé. Je respecte le droit de grève, mais j’avais fait le choix personnel de travailler que j’assume et que je demande qu’on respecte aussi. Finalement, il y a eu un peu de désordre, mais aucun dégât. Étant affiliée à la FGTB, je vais demander des explications car je souhaite savoir comment je peux me défendre quand c’est mon propre syndicat qui m’agresse.”