La manifestation a débuté peu avant 09h00 jeudi. Un camion a été installé juste devant le Parlement wallon avec des DJ qui donnaient le tempo. Fumigènes et pétards ont été actionnés. A 10h00, les brasseurs ont déversé dans la Sambre des fûts de bière périmés. A cause des mesures sanitaires, les stocks de bières se sont accumulés, la vie sociale étant limitée et les cafés portes closes.

"Une fois de plus, c'est une déception, une claque. On avait ça (la date de réouverture du 1er mai ndlr) en ligne de mire. On a nos marchandises. On allait remettre notre activité en route car on doit se préparer. C'est encore l'inconnu", confie Cédric Lamar au micro de Bel RTL. "On va demander des aides. Il faut impérativement qu'ils (les autorités ndlr) nous donnent des aides et pas des assiettes vides. On nous a donné une première fois des assiettes, on n'en veut pas (...) Stop! On a faim et on doit impérativement reprendre notre commerce".

D'autres actions symboliques sont annoncées. La manifestation était toujours en cours à 10H30, bloquant toujours les ponts et certaines entrées du centre-ville à l'exception du pont des Ardennes, a constaté l'agence Belga.