Vendre de la drogue n’est pas sans risque, Frédéric l’a appris à ses dépens. Le 15 avril 2017, il devait réaliser un deal de cannabis pour une connaissance. Mais les choses ne se sont pas passées comme prévu, dans son véhicule. "Le client qui est arrivé n’était pas celui qui était prévu au départ. Je le connaissais de réputation et celle-ci était loin d’être bonne. Je lui ai demandé de voir l’argent avant d’aller chercher de la drogue. Il n’en avait pas. Il a sorti un couteau et me l’a mis sous la gorge. Je suis sorti du véhicule et il m’a donné deux coups dans le dos." Blessé sérieusement, Frédéric sera hospitalisé pour un pneumothorax et conserve des séquelles physiques et psychologiques de la scène.

L’auteur des coups de couteau servait une version bien différente au tribunal le 6 mai dernier. "Je suis entré dans le véhicule. Il n’avait pas le cannabis et a commencé à rouler. Je me suis senti en danger. Il y a eu une bousculade, j’ai vu un couteau entre deux sièges et je m’en suis servi pour me défendre."

Le parquet retenait une tentative d’extorsion avec violence à l’encontre de l’auteur des coups de couteau et réclamait une peine de 3 ans de prison. "Sa version et tout à fait farfelue et pourtant, il nous la donne avec un certain aplomb et de la froideur dans le regard. La victime a été forcément mal prise et a demandé aux urgentistes de ne surtout pas parler des faits à la police car il se voyait mal expliquer que ses blessures étaient survenues dans le cadre de la vente de cannabis."

Une peine de travail était donc requise contre la victime. Elle s'en sort avec la suspension simple du prononcé de la condamnation. L'auteur du coup de couteau est condamné à une peine de 18 mois assortie d'un sursis de 3 ans.