Le documentaire "Petit samedi", de la réalisatrice belge Paloma Sermon-Dai, a remporté vendredi le Bayard d'Or du Festival international du film francophone de Namur (FIFF). Le documentaire raconte l'histoire du frère de la réalisatrice, tombé dans la toxicomanie. Il s'impose dans la compéptition officielle longs métrages du FIFF, qui en est aussi la plus prestigieuse.

Le jury était composé de Anne Delseth, Daphne Patakia, Guillaume Senez et Yoann Zimmer. Il était par ailleurs présidé par le réalisateur, scénariste, écrivain et dramaturge français, Samuel Benchetrit. C'est ce dernier qui a remis la Bayard d'Or à Paloma Sermon-Dai et aux producteurs de "Petit Samedi", vendredi en fin de journée au Caméo, l'emblématique cinéma de Namur.

La sélection comprenait treize films, dont cinq productions et co-productions belges, parmi lesquelles "Une vie démente" d'Ann Sirot et Raphaël Balboni ou encore "Slalom" de Charlène Favier.

Outre une grande reconnaissance, ce triomphe va apporter à "Petit Samedi" différentes aides financières. La RTBF offre un prix d'une valeur de 10.000 euros au distributeur belge pour l'achat des droits télé. La Fédération Wallonie-Bruxelles lui offre également 7.500 euros pour la promotion et la diffusion en salles commerciales en Belgique. Un budget complété par la Ville de Namur à hauteur de 2.500 euros.

La 35ème édition du Festival International du Film Francophone de Namur s’est déroulée du 2 au 9 octobre. Le FIFF s’est ouvert avec la première mondiale du film belge UNE VIE DEMENTE d’Ann Sirot et Raphaël Balboni et se clôture ce vendredi 9 octobre avec UN TRIOMPHE d’Emmanuel Courcol, en présence des réalisateurs. Durant une semaine, le Festival a proposé une sélection de 88 films en présence d’invités dont Noée Abita, Myriem Akheddiou, Giovanni Aloi, Aurel, Anthony Bajon, Ophélie Bau, Hugo Brilmaker, Cathie Dambel, Lars Damoiseaux, Lucie Debay, Arnaud Demuynck, Jo Deseure, Peter Dourountzis, Albert Dupontel, Effi & Amir, Geoffrey Enthoven, Marie Enthoven, Anne Falguères, Isabelle Ingold, Raphaël Jacoulot, Laurent Lafitte, Karim Leklou, Jean Le Peltier, Jalil Lespert, Thomas Licata, Rodrigo Litorriaga, Vincent Macaigne, Nora Martirosyan, Grégory Montel, Oualid Mouaness, Anne Paulicevich, Vivianne Perelmuter, Alexe Poukine, Benjamin Ramon, Gilles Remiche, Paloma Sermon-Daï, John Shank, Bruno Tracq, Hélène Vincent, Alexandre Wetter, ou encore François Yang, pour n’en citer que quelques-uns.
Une édition inédite marquée par la solidarité et l’originalité, ponctuée par des activités FIFF’OFF comme une projection sur l’eau, une web-série opéra, une carte blanche au célèbre BIFFF – le festival du film fantastique de Bruxelles, des rencontres dans les bars partenaires et un écran géant sur la Place d’Armes. Malgré la pandémie, les spectateurs ont ainsi pu revivre en toute sécurité le cinéma en vrai, en grand !