Namur

En collaboration avec la cité des métiers, on espère y attirer plus de monde dans les futurs locaux de l'îlot Rogier.

Actuellement abritée dans des bureaux de location trop petits rue Godefroid, la cité des métiers de Namur a introduit sa demande de reconnaissance officielle en 2014 et a enfin reçu le label officiel de Paris en mai dernier. La cité des métiers ne s’adresse pas seulement aux étudiants et n’est pas forcément en lien avec l’école.

C’est un lieu gratuit, anonyme, où chacun peut se rendre sans rendez-vous, quelle que soit sa situation, pour obtenir des informations sur tout ce qui concerne les métiers et la vie professionnelle.

À Namur, les partenaires qui collaborent à ce projet sont notamment le gouvernement wallon, le Forem, l’IFAPME, la Ville de Namur, la province de Namur, le SIEP, la confédération de la construction wallonne, Azimut ou le pôle académique de Namur.

Namur fait partie d’un réseau d’une trentaine de cités des métiers dans 8 pays dont la France qui l’a fondé. En Belgique, Bruxelles, Charleroi et Liège ont aussi engagé le processus pour obtenir le label officiel de cité des métiers.

En partageant dans deux bonnes années ses locaux avec les services Carrefour de l’emploi Formation du Forem, elle va gagner en efficacité, espère son président Vincent Maillen. De son côté, le Forem dont la plupart des locaux se trouvent un peu excentrés à Jambes, était intéressé de retrouver un ancrage proche de la gare de Namur pour attirer davantage de monde, et surtout des jeunes.

Un exemple d’activité proposée par la cité des métiers ? Une journée gratuite et accessible à tous sans réservation sur les métiers de la sécurité, de la prévention et du secours. Ça se passe ce mardi 12/11 entre 10 h et 16 h à la Bourse de Namur avec la Zone de Police de Namur, la Brigade de stationnement de la ville, la Défense, la centrale 112, la zone de pompiers N.A.G.E., le collège Saint-Servais et G4S.

info@cdmnamur.be 081/65.51.60