Le ministre wallon Willy Borsus, en charge de l'Économie, de la Recherche et de l'Innovation, a visité mardi midi la société namuroise Coexpair, devenue leader mondial dans les technologies de fabrication de matériaux composites pour l'aviation. Pendant la crise sanitaire, elle a mis ses compétences techniques au service des hôpitaux belges. Pendant l'épidémie du Covid-19, Coexpair a apporté son aide aux hôpitaux belges, dans le cadre du projet Urgent Fab Med Mat (UFMM), ce que n'a pas manqué de féliciter Willy Borsus à l'entame de sa visite. "Nous avons simplement mobilisé nos compétences (...) pour répondre à un problème de pièces de rechange pour les respirateurs, à une période où l'approvisionnement pouvait poser problème", a expliqué André Bertin, CEO de Coexpair.

Cette société est spécialisée dans un marché de niche, les technologies de fabrication de matériaux composites pour l'aviation, ce qui comprend les moules, les systèmes d'injection, les presses ainsi que les logiciels pour gérer toute la chaîne d'opérations. Employant 31 salariés, elle est notamment sous contrat avec le constructeur Airbus.

Le ministre wallon s'est réjouit que la crise sanitaire n'aura pas l'effet dévastateur que pouvait craindre la société namuroise. Airbus a réaffirmé cet automne le maintien des investissements en recherche et développements, assure M. Bertin.

Coexpair ne cesse de croître depuis sa fondation en 2007. Plusieurs emplois devraient être créées, notamment au sein du pôle informatique, dans le courant de l'année 2021. Un projet de construction de hangars supplémentaires viendra doubler la superficie occupée par la société dans le parc d'activités économiques de Namur-Nord.