Les esprits se sont échauffés le 1er janvier 2019, rue du Commerce à Andenne. Les festivités du nouvel an ont dégénéré et plusieurs policiers se sont retrouvés dans une mauvaise posture, face à des jeunes passablement éméchés, dans un contexte très tendu. 4 patrouilles ont du venir en renfort à celle de la zone des Arches. Du gaz a été employé par les forces de l’ordre pour tenter de ramener le calme. Et la compagne du prévenu, un Andennais né en 1985, en a fait les frais : elle a été gazée. De quoi déclencher la colère du jeune homme, qui a copieusement outragé les agents, leur proposant d’en découdre physiquement. « Viens ici si tu es un homme » est la formule qui fut utilisée ce soir-là. Constitués parties civiles, 4 inspecteurs réclament 500 euros de dommage moral.

Pour ces troubles, la représentante du parquet requiert 15 jours de prison et une amende de 200 euros. Le sursis simple est plaidé par l’avocate du prévenu : « C’était une réaction de colère au vu de l’état de sa compagne, en aucun cas le témoignage d’une quelconque haine envers la police. Il a perdu le contrôle. »

Jugement le 4 octobre