Le parlking P+R de Bouge, assez controversé quant à sa localisation, ouvre ce mardi 1er septembre. Ce parking de délestage à l'entrée nord de Namur est accessible aux personnes en possession d’un titre de transport TEC valable sur la zone de Namur (abonnement ou carte préchargée d’un titre). Il compte 716 places représente une alternative importante à la fermeture des deux parkings aux Casernes dont le chantier de requalification en quartier de logements et le futur palais de Justice va débuter incessamment.

En effet, dès ce 1er septembre, le parking Caserne 1 fera place aux travaux du projet immobilier Cœur de Ville, tandis que le parking Caserne 2 fera place aux travaux du nouveau Palais de Justice. Ces projets mettent ainsi un terme aux parkings aménagés par la Ville de Namur depuis le début des années 2000 sur un site de la Régie des Bâtiments. Ils ont toujours été conçus comme provisoires même s les Namurois et visiteurs s'y sont habitués.

© VDN

"Ces travaux étaient annoncés depuis longtemps. Les abonné(e)s des deux parkings Casernes en étaient informés depuis plusieurs années. A présent, c’est confirmé", se justifie l'échevine de la mobilité Stéphanie Scailquin. Ce sont donc quelque 850 automobilistes qui doivent trouver une alternative pour venir quotidiennement à Namur. "A côté de l’offre de transport public, différentes offres de stationnement existent. Mais pour les navetteuses et navetteurs quotidiens, il était important de mettre en service le plus grand parc relais de Namur. C’est chose faite à partir de ce 1er septembre, malgré quelques retards de chantier, notamment dus à la crise sanitaire."

Les barrières d’accès et la billettique sur place ne seront opérationnelles que début octobre. Le parking est donc libre d’accès. Outre la desserte de la ligne 27 et des autres lignes régulières sur la chaussée de Louvain, le TEC a renforcé l’offre de bus en heures de pointe et le samedi avec une desserte spécifique du P+R. 

© VDN