Le dernier week-end de juin et les trois premiers week-ends de juillet, le trafic ferroviaire sera totalement interrompu sur une portion de la dorsale wallonne (ligne 130), située entre Namur et Auvelais ont indiqué jeudi Infrabel et la SNCB dans un communiqué commun. Des alternatives pour les voyageurs seront mises en place. À l'origine de cette interruption, la démolition, par les équipes d'Infrabel, d'un pont surplombant les voies à Franière, près de Floreffe. La structure n'est, selon Infrabel, plus adaptée ni au trafic routier ni au trafic ferroviaire. De plus, les voies qui passent sous ce pont vont être déplacées sur 500 mètres afin de corriger une courbe qui permettra d'augmenter la vitesse des trains à cet endroit. Un rehaussement des quais en gare de Franière est également prévu.

Les week-ends du 26-27 juin et du 3-4 juillet seront consacrés à la démolition du pont proprement dit et les deux week-ends suivants, à la démolition des appuis. La construction du nouveau pont, plus esthétique, plus large et équipé de trottoirs, débutera en septembre. La fin des travaux est annoncée pour juin 2022 pour un coût total de 1,8 millions d'euros.

Les trains IC Mouscron-Liers et S61 Ottignies-Charleroi-Sud-Namur seront remplacés par des navettes de bus entre Jemeppe-sur-Sambre et Namur le samedi 26 juin et les 3 autres week-ends et entre Tamines et Namur le dimanche 27 juin. Les horaires de ces deux lignes seront également adaptés du 26 juin au 18 juillet. Les 24 et 25 juillet, le trafic sera interrompu entre Charleroi sud et Tamines et les trains IC Namur-Maubeuge (FR) ne feront pas arrêt à Namur. Les voyageurs depuis et vers Paris pourront voyager via Mons.

Les détails de ces adaptations sont disponibles sur le site de la SNCB.