La cour d'appel de Liège a fixé au mardi 22 juin à 14h00 la première audience consacrée à l'examen du dossier des auteurs de faits de tortures et de séquestration commis sur un jeune habitant de Fosses-la-Ville. Les deux principaux auteurs des faits avaient écopé de peines de 14 ans et 10 ans de prison. Les faits s'étaient déroulés la nuit du 24 au 25 juin 2019 à Fosses-la-Ville. Cinq personnes avaient mené une expédition punitive contre Dorian, un jeune homme qu'ils accusaient d'avoir imposé des relations sexuelles non-consenties à celle qui était sa petite amie. Le jeune garçon avait été torturé avec divers objets durant plusieurs heures. Trois prévenus commettaient les faits alors que deux autres observaient la scène.

Les préventions concernaient des faits de tortures, de traitements inhumains et dégradants, de coups et blessures, de menaces et de non-assistance à personne en danger. Le tribunal correctionnel de Namur avait prononcé les peines de 14 ans et 10 ans de prison contre les deux principaux auteurs. Ils ont fait appel de la décision. L'affaire a fait l'objet d'une fixation à la date du 22 juin à 14h00.