Qu'il s'agisse de décontaminer les masques, désinfecter les caddies ou les mains: ils lancent de nouveaux process

En ces temps troublés à l’échelle mondiale, personne n’échappe aux conséquences dramatiques du virus COVID-19. Dans un élan de créativité et de résilience, des entrepreneurs et des scientifiques lancent des initiatives afin de soutenir ceux qui sont en première ligne et l’ensemble de la population. Notamment sur le territoire de la Province de Namur. En voici une sélection mise en valeur par le Bureau économique de la province.

Clean Bubble

Deux entreprises wallonnes ont décidé d’unir leurs compétences pour mettre au point une solution pour décontaminer, stériliser une grande quantité de masques en une seule fois, jusqu’à 350 masques FFP2 ou FFP3 : Solidfog, située à Ciney, développe des systèmes de stérilisation et de décontamination par brumisation de peroxyde d’hydrogène (H2O2). Salamander U, située à Marche-en-Famenne, est spécialisée dans les unités de confinement, comme des isolateurs ou des « bulles » étanches de différentes capacités.

Ensemble, ils ont créé la Clean Bubble, une chambre en plastique étanche de 8 m² environ, qui s’achète ou se loue, pour être installée n’importe où et qui permet de traiter jusqu’à 350 masques à la fois en 6 heures, soit 1.000 masques par jour, pour un prix de revient estimé pour l’instant à 60 centimes par masques.

Financièrement intéressant puisque 1 masque neuf coûte près de 5 euros et on pourrait aller jusqu’à une dizaine de traitements dans la Clean Bubble. Cette technique tue tout, elle tue aussi bien les virus que les bactéries alors que d’autres techniques comme la chaleur sèche ou les UV ne détruisent que les virus ; la stérilisation des masques est totale et donc parfaite.

B2Clean

Comme le caddie passe de mains en mains, tout le monde se pose la même question légitime : qu’en est-il de la transmission éventuelle du virus? Une société namuroise de Bois-de-Villers, B2Clean, spécialisée dans le nettoyage spécifique, propose sa solution et effectue gratuitement la désinfection de caddies de grands magasins.

B2Clean est active dans les techniques de traitement des surfaces. En cette période de pandémie, elle propose désormais aux commerçants un système de diffusion de vapeur haute pression pour désinfecter les caddies rapidement et de façon non polluante ou éco-responsable.

Le procédé de B2Clean est basé sur l’exploitation de la vapeur à haute température, combinée à la puissance de diffusion de la haute pression. L’eau est chauffée dans une chaudière en continu à haute température (150°C) puis est libérée dans l’air par la haute pression (200 bars) et l’évaporation. Entrant en contact sur la surface à traiter, un choc thermique est créé et provoque un changement d’état physique de la vapeur qui va désinfecter la surface visée.

Riem

Active depuis 1963, Riem est une PME basée à Sombreffe spécialisée dans les produits à usages ménagers – répartis en 5 gammes. (insecticides, soin du linge, entretien des surfaces & désodorisants, auto-moto & usages techniques).

Riem a réussi, en quelques jours, à développer un nouveau produit désinfectant pour les mains sous forme d’aérosol. Ce format permet une diffusion homogène sur les mains mais aussi une utilisation rationnelle de l’éthanol, ingrédient critique pour assurer une action virucide et bactéricide. De la demande d’autorisation de mise sur le marché à l’achat des matières premières en passant par les aspects marketing et techniques, un gros travail a été fourni par l’équipe de Riem.

Nicolas Manise, CEO de Riem, a annoncé que Riem avait fait don d’une partie de la production pour soutenir le personnel qui combat le coronavirus en première ligne et qui permet aux parents de continuer à travailler pendant cette période de crise.

Kiff and co

Kiff and Co, agence web digitale namuroise vient de lancer, en suivant l’élan de solidarité, un site anti-crise pour les entreprises, en offrant un site e-commerce aux TPE, PME et commerçants qui souhaiteraient se lancer dans la vente en ligne. Kiff and Co vous offre la possibilité de vendre en ligne, de tester gratuitement et sans engagement leur solution e-commerce, clé en main, pour une durée de 6 mois.,

Thelis

Thelis est un bureau d’études en électronique/informatique. Thelis met à la disposition gratuitement durant la période de crise Covid-19 une plateforme e-commerce pour permettre aux commerces de détail de proximité de convertir rapidement leur activité à l’utilisation d’une plateforme web. Il s’agit de la création ultra-rapide d’une boutique en ligne minimale mais 100% fonctionnelle. Grâce à cette plateforme, tout commerçant peut, en moins d’une demi-journée d’accompagnement, convertir son activité vers le e-commerce.

Sur base d’un fichier excel contenant la liste des articles/produits, prix, etc. nous réalisons import dans la base de donnée de la plateforme. Le commerçant peut par la suite, consulter et gérer en tout autonomie les informations produits, images, et l’état des stocks. Le paiement se fait à l’enlèvement ou en ligne via un module Bancontact/Visa/MasterCard. D’autres options peuvent également être déployées comme: la logistique d’acheminement (retrait en magasin, livraison à prix forfaitaire par Bpost, etc.)

Afin de soutenir les entreprises, la mise à disposition de la plateforme est gratuite, seule une contribution minimale aux frais de mise en service de la plateforme est demandée servant à couvrir l’intervention des techniciens et l’accompagnement de la démarche (300€ par commerce).

Shopyline

Les files d’attente devant les magasins alimentaires ou les pharmacies sont contre-productives face à la lutte contre la propagation du Coronavirus. Shopyline vous propose la dématérialisation des files : après vous être inscrit dans une file d’attente virtuelle, vous attendez votre tour à la maison ou dans votre voiture, vous vous rendez à l’entrée du magasin choisi quelques minutes avant votre tour et vous donnez votre nom. Ce projet est porté bénévolement par Harold Kinet de la start-up Be Blockchain.

Les fablabs et leur communauté

Partout dans le monde, des initiatives germent au sein des FabLabs. Des professionnels de la santé, épidémiologistes, ingénieurs, makers et autres profils travaillent ensemble à l’émergence de solutions basées sur les besoins réels des hôpitaux et de la communauté médicale. Design, production rapide et faibles coûts sont les priorités pour venir en aide rapidement au monde hospitalier.

Au sein du TRAKK, le hub créatif namurois, deux groupes de travail se sont rapidement mis en place. L’un travaille intensément sur la mise sur pied d’un prototype fonctionnel de pousse-seringue open source. L’autre coordonne une chaîne de production de visières anti-projections et optimise la logistique autour de la distribution. Deux entreprises namuroises collaborent pour la production de ces « sur masques » à prix coûtant. Il s’agit de Colorisprint et Schmitz Digital Printing. Grâce à ces entreprises et à d’autres forces vives de la région, les hôpitaux, les infirmières à domicile et les médecins de la région Namuroise ont été livrés rapidement.

Sans oublier les tests rapides du covid par Coris Bio Concept (Gembloux) et l'UNamur.