Namur

Envahisseurs, les demandeurs d’asiles ? Jean-Marie Puits traite le sujet avec art et délicatesse à travers une exposition de photos qui sera accessible dès ce samedi au centre culturel Gabrielle Bernard à Jemeppe-sur-Sambre. Ancien délégué syndical de Sékurit & Saint Gobain, l’homme s’est reconverti avec bonheur dans la photographie artistique à laquelle il a été initié dans les académies de Tamines et Namur.

Sensibilisé au vécu des demandeurs d’asile, c’est tout naturellement qu’il a choisi son art pour exprimer son ressenti. « J’ai rencontré une famille de Palestiniens en provenance de la bande de Gaza. Très vite, le courant est passé entre nous et j’ai suivi leur parcours de demandeurs d’asile en Belgique. Je me suis rendu compte des épreuves que ces gens devaient traverser, ce qui m’a poussé à m’investir de plus en plus pour agir sur le plan humanitaire dans l’aide à toutes ces familles qui ont entrepris un long voyage pour fuir des dictatures ». A un point le qu’il est aujourd’hui une des chevilles ouvrières du collectif citoyen S13 qui apporte une aide concrète aux migrants (mais Jean-Marie n’aime pas ce terme) qui transitent notamment par Spy et son aire de repos autoroutière.

A travers ses clichés, tous en noir et blanc, il fait passer une émotion. « Ces gens viennent chez nous et c’est un passage vers une nouvelle vie, un espoir. J’essaie de capter dans leur regard cette étincelle qui survient à différentes occasions, notamment quand ils apprennent que leur demande d’asile a abouti ».

Surtout, notre photographe tente de mieux faire connaître ces gens. Le titre de son expo est provocateur, parce qu’il ne les considère justement pas comme des envahisseurs. « Chacun a le droit de voyager, selon la déclaration des droits de l’homme. La peur que certains ressentent vis-à-vis des demandeurs d’asile vient principalement du fait qu’on ne les connait pas, qu’on ne sait pas comment ils vivent ou quelle est leur culture ».

L’exposition sera accessible du 23 mars au 30 avril. Le vernissage aura lieu ce samedi à 19h30 en présence de Christine Mahy du Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté. Elle sera suivie de la projection du film « Les figures de l’ombre » de Théodore Melfi et d’un concert de Joy, organisés par l’association Les caravanes pour la paix et la solidarité ».

Un superbe catalogue sera proposé au prix de 7 euros, entièrement reversés au collectif citoyen S13.

Et Jean-Marie insiste : « Cette expo, c’est un travail de longue haleine. Il m’a fallu deux ans pour la réaliser. Mais je n’aurais pu le faire sans l’aide de mes profs des académies de Tamines et Namur. Et sans le soutien de mon épouse qui non seulement doit supporter mes absences mais m’apporte une aide considérable dans mes projets ».

Lef