La ville de Namur donne quelques idées pour les utiliser et se soumettre à ses obligations de citoyen en même temps

Les feuilles mortes, qu'on les ramasse par obligation sur son trottoir ou parce qu'elles envahissent le jardin, peuvent être amenées dans les recyparcs situés sur le territoire, mais aussi avoir une nouvelle vie: elles constituent une vraie richesse pour nos sols en se décomposant. D'autant que chacun est responsable des feuilles encombrant son trottoir, même si elles tombent d'un arbre du domaine public. "Toute personne est tenue d’entretenir le trottoir longeant son habitation et ce, jusqu’au filet d’eau (article 78 du règlement général de police)", rappelle l'administration.

Un paillage efficace pour les plantations

Les feuilles mortes sont le matériau le plus facile à utiliser en termes de paillage, pourquoi ne pas les déposer aux pieds des plantes qui passeront l’hiver en pleine terre.

Il faudra alors en étendre une couche d'au moins 20 cm d'épaisseur (ne pas les tasser) pour qu'elles assurent une protection efficace. Leur décomposition apportera des éléments fertilisants au sol et par conséquent les plantes repartiront de plus belle au printemps !

Remarque : Pour obtenir un paillis plus fin, à installer au pied des plus petites plantes, réunissez les feuilles en tas et passez-y la tondeuse.

Des feuilles mortes pour amender le potager

Couvrez les espaces non cultivés d’une épaisse couche de feuilles et laissez-les en place jusqu’en mars.

  • En protégeant le sol du gel, les feuilles mortes vont favoriser l'activité de cet écosystème ;

  • En se décomposant, elles vont être source de nourriture pour de nombreux animaux qui vont les transformer en matière organique fertilisante ;

  • La couche de feuilles va bloquer l'apparition de mauvaises herbes, il suffira de découvrir le sol au printemps et de commencer les plantations ;

  • Sur les légumes d'hiver restés en place (panais, poireaux,…), les feuilles mortes forment une couche protectrice.

Un bon apport pour le compost

Si vous n'utilisez que des feuilles parfaitement saines exemptes de maladies et de parasites vous pouvez sans souci les ajouter au compost. Les feuilles coriaces devront être broyées au préalable car autrement leur décomposition prendrait trop de temps.

Un matériau de choix pour la déco et le bricolage

L’automne est une saison merveilleuse pour les activités manuelles et créatives : couronne de feuilles, décoration de table, collages et peintures avec les enfants.