Namur

On se souvient que dans le courant du mois d’octobre 2018, de nombreux citoyens s’étaient inquiétés du sort réservé à la gare de Tamines dans l’entité de Sambreville. 

La rumeur voulait notamment à l’époque que les guichetiers allaient être remplacés par des automates et que le chef de gare allait être muté ailleurs.

Camille Maniscalco et son Red Mark Circus avaient fédéré plusieurs mouvements pour protester contre ce projet et avaient organisé une manifestation de plus de deux cents personnes.

Le collège communal, par la voix de Jean-Charles Luperto avait également interpelé la direction de la SNCB : « le personnel affecté au guichet de la gare de Tamines remplit un rôle de contrôle social envers la population qui la fréquente. Notre inquiétude concernant la capacité, pour Sécurail, de pouvoir assurer une sécurité suffisante au sein de la gare sans la présence de personnel en permanence » écrivait à l’époque le bourgmestre.

On ne ferme pas, mais …

Un courrier qui vient de recevoir une réponse … presque rassurante de Sophie Dutordoir, administrateur délégué de la SNCB.

Pour elle, la fermeture des guichets de la gare de Tamines n’est pas à l’ordre du jour. La confusion vient sans doute du fait que la SNCB a lancé une procédure de mise en vente d’un bâtiment administratif à proximité de la gare, dit-elle.

Quant au personnel de guichet, « la SNCB adapte ses canaux de vente en fonction de ses clients, écrit Madame Dutordoir. Nous avons d’ailleurs pu observer une évolution des habitudes d’achat où un basculement s’est opéré des guichets vers achats online ou les automates de vente. Les adaptations des heures d’ouverture sont dès lors toujours possibles. En fonction de la répartition du nombre de voyageurs qui s’adresse au guichet durant la journée, les heures d’ouverture peuvent être adaptées ».

Dans son courrier, elle indique également qu’à propos de la gare voisine d’Auvelais, la situation est inchangée depuis 2013. La gare dispose d’un automate qui permet l’achat de titres de transport à toute heure. Les heures d’ouverture des salles d’attente de Tamines et Auvelais restent les mêmes.

Madame l’administrateur écrit enfin que la propreté des espaces publics des gares reste une de ses priorités. Une nouvelle organisation a été mise en place depuis début novembre et tant le bâtiment de la gare de Tamines que ses abords sont entretenus en permanence. Toutefois, la passerelle de liaison pose un réel souci de propreté pour la SNCB qui regrette les actes d’incivilité dont elle fait l’objet. Mais la société y porte l’attention nécessaire et a renforcé le passage de ses équipes de nettoyage afin de mettre fin à cette situation, a conclu Gisèle Dutordoir.

On peut donc résumer ainsi le courrier de la patronne de la SNCB : il n’y aura pas de fermeture définitive de guichets mais on va moduler leurs heures d’ouverture en fonction des demandes de la clientèle.

© D.R.